Accueil Energie & Transport Paris mettrait fin aux voitures essence et diesel d’ici 2030

Paris mettrait fin aux voitures essence et diesel d’ici 2030

488
0
PARTAGER

Après le vote en faveur de l’arrêt de la production du pétrole et du gaz sur le sol français, le prochain pas en direction positive vers la restauration de l’environnement serait l’interdiction formelle des voitures roulant à l’essence ou au diesel dans la capitale de l’Hexagone.

En effet, Paris aurait décidé d’ici 2030 de mettre fin à la circulation de véhicules non “propres”.

Un bouleversement progressif mais bien acté

La mairie de Paris aurait décidé de tourner la page des véhicules essence et diesel. En proie à toutes sortes de controverses entre scandales des seuils de pollution aux capacités cancérigènes, les hydrocarbures usuels employés pour déplacer nos véhicules ont de moins en moins bonne presse, et encore moins la côte, dans les administrations mondiales.

A l’instar des pays scandinaves qui décident peu à peu d’opter pour le tout électrique grâce aux efforts de constructeurs tels que Volvo dont les prochaines collections de voitures ne compteront que des modèles électriques, mais aussi la maturité des peuples.

La pareille serait en cours d’élaboration en France, plus précisément à Paris, où d’ici 2024 on pourrait ne plus voir aucune véhicule diesel rouler, puis 2030 aucun véhicule à essence.

Pour rouler autrement

La mesure soumise au vote d’un comité de pilotage du plan climat de la capitale française aurait pour principale optique dans un premier temps de développer des moyens alternatifs de transport dans la ville de Paris, passant notamment par Grand Paris, mais surtout, de faciliter l’acquisition et la circulation des véhicules propres, soit roulant à l’électrique, soit à l’hydrogène, dans la ville Lumière.

Cette dernière hypothèse se ferait en partenariat avec les marques spécialisées dans les véhicules propres, dont Renault, Opel, Nissan, Volvo, BMW et Volkswagen, entre autres, principalement.

Plus de véhicules thermiques d’ici 2040

Rejoignant l’arrêt en 2040 de la production gazière et pétrolière française, d’ici la même échéance, le plan Nicolas Hulot prévoit l’arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques.

Source :

France Info

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz