Accueil Energie & Transport Dyson se lance lui aussi dans le secteur du véhicule électrique

Dyson se lance lui aussi dans le secteur du véhicule électrique

2302
0
PARTAGER

Dyson est une marque que tout le monde ou presque connait, célèbre pour ses aspirateurs révolutionnaires. Et si on vous disait que ce géant de l’aspirateur s’apprête à pénétrer de plein fouet l’arène des constructeurs automobiles ? Tel est le cas, et de plus, Dyson aurait choisi pour son entrée le secteur, la branche désormais très concurrentielle du véhicule électrique.

N’attendez cependant pas croiser la “Dyson Car” dans les rues ce weekend, puisqu’il faudra s’armer de patience pour voir les véhicules de la marque aspirer débouler sur nos route.

Un investissement colossal

La Dyson EV (Electric Vehicle) ne date pas d’aujourd’hui, puisque le Sir britannique y songe depuis deux ans déjà, comme il l’a confié en annonçant son ambition de présenter au monde une voiture connectée électrique révolutionnaire d’ici 2020.

Pour ce faire, le milliardaire des aspirateurs aurait décidé d’investir 2 milliards de livres britanniques soit 2 milliards et 280 millions d’euros, dans son projet de voiture électrique.

Une voiture électrique, innovante, ne calquant rien du présent

James Dyson qui se veut fervent défenseur de l’environnement, indique que cette somme sera scindée en deux parties égales, dont 1 milliard qui seront affectés au développement des batteries de sa voiture électrique, et l’autre milliard, alloué au développement de la voiture en elle-même.

Tout laisse donc présager que la voiture sera dotée des technologies les plus avancées possibles, et pourquoi pas, soyons fous, d’une batterie encore plus performante que celles que nous proposent actuellement les marques.

Des motivations écologiques et foncièrement noles

Désormais noble (anobli par la Reine Elizabeth II en 1998), James Dyson rappelle qu’à Londres uniquement meurent chaque année pas moins de 9000 personnes, pour cause d’une trop forte exposition prolongée aux agents polluants en suspension dans l’environnement, en partie apportés par la conduite d’automobiles à moteurs thermiques utilisant des hydrocarbures.

Une importante infrastructure autour

En effet, l’argent ne fait pas tout, puisqu’en dehors des fonds, il faut trouver de la main d’œuvre dévouée, et surtout capable d’effectuer du travail de qualité. D’une part J. Dyson a annoncé avoir recruté pas moins 400 ingénieurs qui seront affectés eux aussi en deux groupes égaux aux batteries et à la voiture.

De plus, l’homme d’affaires et génial inventeur aurait prescrit à ces équipes la discrétion totale, soulignant combien le secteur de la technologie de pointe est concurrentiel, encore plus dans le domaine automobile.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz