Accueil Maladies & Problèmes Cet homme a vécu sans cœur pendant 18 mois, sans problème

Cet homme a vécu sans cœur pendant 18 mois, sans problème

150
PARTAGER
Stan Larkin a vécu sans cœur pendant 18 mois

Un Américain de 25 ans a bénéficié d’une nouvelle technologie qui permet aux patients dans l’attente d’une transplantation cardiaque de survivre sans leur cœur.

Stan Larkin est un Américain de 25 ans qui vient de bénéficier d’une greffe du cœur. Mais pendant plus d’un an, il a vécu sans cœur et a survécu grâce à une nouvelle technologie qu’il a dû porter dans un sac à dos, et qui a remplacé son cœur pendant l’attente de sa greffe.

24h/24 et pendant 555 jours, soit 18 mois, Stan a porté un “cœur artificiel” dans un sac à dos qui a pompé son sang à travers son corps et l’a maintenu en vie. Le succès de ce procédé est une excellente nouvelle car ce dispositif pourrait être utilisé pour maintenir en vie d’autres patients souffrant d’insuffisance cardiaque et en attente d’un donneur.

À lire aussi : Pourquoi le cancer du cœur n’existe pas ?

SynCardia, première pompe de sang portable

Stan Larkin est devenu en 2014 le premier patient de l’état du Michigan (Etats-Unis) à bénéficier de ce cœur artificiel appelé SynCardia.

Une dizaine d’années auparavant, Stan et son frère aîné Dominique apprenaient qu’ils souffraient d’une cardiomyopathie familiale, une maladie du myocarde héréditaire. Cette maladie peut provoquer une insuffisance cardiaque sans aucun avertissement, et c’est l’une des principales causes de décès chez les athlètes.

Coeur artificiel portable

Dominique et Stan Larkin après leur greffe du cœur – Crédit photo: University of Michigan

Après des années à attendre un donneur, Stan, et finalement son frère, ont eu leurs cœurs retirés et se sont vus être équipés de l’appareil SynCardia Freedom Portable Driver.

Une innovation qui sauve déjà des vies

Si les cœurs artificiels ne sont pas nouveaux, il faut cependant qu’ils soient connectés à des dispositifs fixes, qui pèsent plusieurs centaines de kilos. SynCardia est une révolution dans le domaine car il s’agit d’un appareil portable qui ne pèse que 6 kg, et peut donc être transporté dans un sac à dos comme en portait Stan.

L’appareil SynCardia Freedom Portable Driver a passé tous les essais cliniques en 2014 pour enfin aider des patients en attente de donneurs. Il répond à un problème grave à savoir que la demande d’organes pour la transplantation est beaucoup plus élevée que l’offre existante. En effet, rien qu’aux Etats-Unis, quelque 121.000 personnes sont en attente d’une greffe, et se sont chaque jour 22 personnes qui meurent à cause du manque d’organes.

Jonathan Haft, le chirurgien qui a réalisé la transplantation a indiqué qu’ils “étaient tous les deux très, très malades quand nous les avons rencontrés dans nos unités de soins intensifs”.

Dominique n’a seulement eu besoin de la technologie pendant quelques semaines avant de recevoir une transplantation cardiaque complète. Mais Stan a dû attendre plus d’un an, et au lieu de rester à l’hôpital, il a été équipé avec l’appareil de SynCardia pour qu’il puisse rentrer chez lui en attendant d’avoir un nouveau cœur. Ce dernier est arrivé le 9 mai 2016 et Stan s’est maintenant pleinement remis de l’opération.

Crédit photo principale : University of Michigan