Accueil Alimentation Vidéo: une visite guidée de la grande réserve de Svalbard

Vidéo: une visite guidée de la grande réserve de Svalbard

247
PARTAGER
Visite de la Réserve mondiale de semences du Svalbard

Faites un tour à l’intérieur de la Réserve mondiale de semences du Svalbard, que l’on surnomme la “chambre forte de l’apocalypse” !

À quelques kilomètres du pôle Nord, sur l’île arctique de Svalbard, se trouve une porte ouvrant le flanc d’une montagne gelée. À l’intérieur, stockée en profondeur dans le pergélisol, se trouve la meilleure chance pour l’humanité de se nourrir dans un avenir fait de catastrophes.

Bienvenue dans la Réserve mondiale de semences du Svalbard, qui abrite des millions de graines en provenance des quatre coins de la planète. C’est l’un des endroits les plus isolés du monde pour une bonne raison, mais dans cet épisode de Veritasium, le créateur de cette chaîne YouTube, Derek Muller, nous emmène pour une visite guidée (en anglais) rare du “plus grand frigo au monde”.

Le but de la Svalbard Global Seed Vault est assez simple: conserver la vaste diversité de plantes sur Terre en toute sécurité au cas où “quelque chose” se passerait dans l’avenir. Malgré son aspect apocalyptique, ce “quelque chose” n’est pas nécessairement une catastrophe mondiale. Ce pourrait tout simplement être un effet dû au changement climatique, comme la sécheresse par exemple, qui laisserait des habitants de certaines régions du globe sans moyens de se nourrir.

L’année dernière, le premier retrait depuis la création de la réserve a été effectué par des chercheurs de Syrie après que leur réservoir de semences à Alep ait été détruit par les bombardements. Ces graines ont depuis été envoyées au Maroc et au Liban, où elles seront plantées et utilisées pour chercher comment faire pousser des cultures dans une région aride.

Derek Muller, Veritasium, Svalbard Seed Vault

Pénétrer dans la grande réserve de Svalbard

Mais à quoi ressemble cette “chambre forte” ? Et comment nos semences y seront conservées et protégées ? Comme l’explique Derek, la Réserve mondiale des semences du Svalbard a été construite dans le pergélisol de l’Arctique de sorte qu’elle pourrait rester à une température glaciale de l’ordre de -5 degrés Celsius pendant 200 ans, même sans électricité. Actuellement, l’air est maintenu à -18 degrés Celsius à l’intérieur.

Cette banque mondiale, qui est située sur l’île norvégienne du Spitzberg, peut résister aux tremblements de terre, aux éruptions volcaniques, à une éventuelle guerre nucléaire, et sa position sur la montagne signifie qu’elle sera toujours au dessus du niveau de la mer, même si toute la glace sur Terre fond (bien que si cela arrive, nous aurons des problèmes plus importants à régler que planter des graines).

Une fois à l’intérieur, une série de longs tunnels congelés donnent l’impression de se retrouver un peu comme dans un jeu vidéo apocalyptique. L’endroit est désert, hormis les étagères remplies de boîtes contenant des graines du monde entier.

Il faut savoir que même si elle est gérée comme une banque, c’est à dire que personne sauf le déposant est autorisé à accéder ou retirer ses graines, tout son contenu est accessible au public par l’intermédiaire d’une base de données en ligne.