Accueil Conseils Santé Ce que la cocaïne fait à votre corps et votre cerveau

Ce que la cocaïne fait à votre corps et votre cerveau

1106
PARTAGER
Les effets de la cocaïne sur le corps et le cerveau

Les effets à court et long terme de la cocaïne sur votre corps.

Qu’elle soit sniffée, fumée ou injectée, la cocaïne pénètre dans le flux sanguin et commence à affecter le cerveau en quelques secondes. Mais l’euphorie est de courte durée, et dans la plupart des cas peut durer de cinq à 30 minutes (détails ci-dessous). Une utilisation régulière et intensive peut avoir des conséquences extrêmement négatives, des saignements de nez aux dommages pulmonaires permanents et même… la mort.

Quelle est la durée des sensations éprouvées ?

Elle dépend de la manière dont la cocaïne est prise:
– Renifler de la cocaïne produit en quelques minutes un effet qui dure entre 15 et 30 minutes.
– S’injecter de la cocaïne produit en 30 à 45 secondes une montée d’euphorie (“rush”) qui dure entre 10 et 20 minutes.
– Fumer de la cocaïne produit en quelques secondes une sensation d’euphorie (“high”) qui ne dure qu’entre 5 et 10 minutes.

Voici un aperçu de comment la cocaïne affecte votre corps et votre cerveau:

Premier effet: l’euphorie

La cocaïne commence à affecter le cerveau en quelques secondes, et l’euphorie peut durer de 5 à 30 minutes. Elle bloque la réabsorption des hormones de désir et de plaisir, qui peut vous donner un sentiment temporaire d’euphorie intense. On s’explique: normalement, nos cellules du cerveau font circuler et réutilisent des hormones tels que la sérotonine et la dopamine, qui jouent un rôle crucial dans la façon dont nous ressentons le désir, la motivation, le plaisir et le sentiment de récompense.

Après avoir été libérés par les cellules du cerveau pour envoyer leur signal, ils sont récupérés par des récepteurs sur ces mêmes cellules et cessent de stimuler les neurones. La cocaïne bloque ces récepteurs, fermant ce cycle normal. Résultat, se crée une surabondance des hormones qui retient nos sentiments de désir, de confiance et de plaisir. C’est donc la zone cérébrale responsable de la dépendance qui est stimulée.

Vos pupilles se dilatent

Pupille dilatée

Crédit photo: Wikimedia – grendel|khan & Lady Byron

Des niveaux accrus de dopamine et de sérotonine peuvent entraîner la dilatation de vos pupilles.

Vous vous sentirez plus énergique et plus alerte…

Tout comme les amphétamines et la caféine, la cocaïne appartient aux stimulants, des substances qui vous donnent l’impression d’avoir les sens plus acérés et d’être plus alerte. Les cocaïnomanes se sentiront également plus bavards.

… ou vous vous sentirez plus irritable, anxieux, ou paranoïaque

Anxiété liée à la cocaïne

Crédit photo: Wikimedia – Alex Proimos

Des études suggèrent un lien entre l’usage de la cocaïne et la psychose, lorsqu’une personne perd le contact avec la réalité. Les symptômes de la psychose incluent l’agitation, l’anxiété, la paranoïa et les hallucinations. Cependant, nous ne pouvons pas dire avec certitude quel rôle la drogue joue pour ces symptômes. Alors que certaines études suggèrent que les personnes qui souffrent de psychose en consommant de la cocaïne sont plus susceptibles d’en éprouver plus tard (même quand elles n’en consomment pas), d’autres études suggèrent que la consommation de la cocaïne peut aggraver les maladies mentales comme l’anxiété. On sait aussi que la coke entraîner la dépression.

L’addiction à la cocaïne est si forte que la simple vue de quelqu’un en prenant donne envie de faire de même

Chez certains consommateurs, les envies peuvent être déclenchées en voyant des personnes ou des lieux qui leur rappellent la défonce. La partie du cerveau affectée par la cocaïne comprend les “centres” de mémoire qui nous aident à nous rappeler d’où vient la source de plaisir. Au cours de l’euphorie qui suit la prise de cocaïne, ces régions du cerveau forment des souvenirs de cette “agréable” expérience et les lieux ou personnes qui ont participé à celle-ci. Voilà pourquoi, chez certaines personnes, revenir à l’endroit où elles ont pris de la cocaïne, ou simplement voir des photos de quelqu’un d’autre en prenant, pourrait déclencher un désir d’en consommer. D’ailleurs, une étude du National Institute on Drug Abuse est venue confirmer que les taux de dopamine de cocaïnomanes grimpaient lorsqu’ils regardaient des séquences vidéo de personnes consommant la drogue.

Cocaïne, Tony Montana, drogues films

Crédit photo: Scarface/Universal Pictures

À lire aussi : Que fument ou sniffent vraiment les acteurs dans les films ?

Elle provoque l’impuissance

La cocaïne améliore les performances sexuelles chez l’homme mais seulement pendant la prise de la drogue. Sur le long terme, la dépendance mène à l’impuissance.

Crise cardiaque, infarctus…

Suite à la prise de la drogue, les vaisseaux sanguins se contractent. Les tissus se détériorent parce qu’ils manquent d’oxygène et qu’ils ne sont pas assez irrigués. La cocaïne stimule le système nerveux sympathique, qui régule un grand nombre d’activités inconscientes de l’organisme, telle que le rythme cardiaque. La cocaïne restreint l’afflux du sang vers les tissus et organes vitaux comme le cœur. En cela, elle est extrêmement dangereuse car le cœur devra travailler davantage. Elle peut ainsi provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Une étude datant de 1999 a montré que le risque d’infarctus est 24 fois plus élevé chez une personne ayant consommé de la cocaïne moins d’une heure auparavant. Les chercheurs de cette même étude ont indiqué en 2008 qu’un infarctus sur 10 avait un lien avec la consommation de cocaïne chez les moins de 45 ans.

La cocaïne enlève l’appétit

La diminution de l’appétit est l’un des effets les plus fréquemment rapportés de la consommation de la cocaïne, ce qui explique pourquoi les consommateurs fréquents peuvent perdre du poids ou être en état de malnutrition.

La cocaïne provoque la diminution de la quantité de matière grise

Dans une étude de l’Université de Cambridge publiée en 2012, on apprend que les consommateurs de cocaïne perdent de la matière grise deux fois plus vite que les personnes qui n’en consomment pas. Pour les lecteurs qui en doutaient encore, la matière grise joue un rôle crucial dans le processus de la mémoire, la capacité de décision et la faculté de concentration.

La cocaïne détruit le nez

Nez et cocaïne

Crédit photo: Flickr – Tony Alter

Sniffer de la cocaïne peut créer des trous sur certaines parties du nez comme le septum, qui sépare les voies respiratoires droites et gauches ainsi que vos narines. Le septum ne peut pas guérir sans traitement. De plus, sniffer régulièrement provoque une perte du sens de l’odorat, des saignements de nez, des problèmes de déglutition, un enrouement chronique, des problèmes d’écoulement nasal, sans parler des problèmes respiratoires. La cocaïne étant toxique pour la muqueuse nasale, elle empêche de ressentir la douleur car elle a un effet analgésique.

Enfin, il faut noter que la cocaïne peut se retrouver dans l’urine jusqu’à 48 heures après consommation et jusqu’à 90 jours dans les cheveux.

Crédit photo principale : Flickr – Adam Swank