Accueil Développement durable Des bouteilles en algues pour remplacer celles en plastique

Des bouteilles en algues pour remplacer celles en plastique

510
PARTAGER
Fabrication, Bouteilles, Algues

Ces bouteilles un peu spéciales sont 100% biodégradables et sont fabriquées naturellement avec des algues: un moyen alternatif pour limiter la pollution !

Ari Jónsson est un islandais qui se consacre au design des produits. Son but est de limiter l’utilisation du plastique dans le monde et de rendre plus écologique les emballages. Car oui, cette substance est un problème planétaire: pollution, danger pour les animaux, modifications des écosystèmes… autant de conséquences nuisibles pour la nature et l’avenir de l’Homme.

Pour le résoudre, de nombreux artistes n’hésitent pas à recycler eux-mêmes le plastique, et notamment les bouteilles, en façonnant des sculptures avec celles-ci par exemple. Même si une partie de cette matière est ainsi réutilisée, il n’en reste pas moins dans l’environnement. Mais grâce aux bouteilles en algues il est désormais possible d’éviter cela.

À lire aussi : Ooho!, la bulle d’eau qui se mange sans emballage

Un moyen alternatif 100% biodégradable

Lors du festival DesignMarch de cette année, Ari Jónsson (un étudiant à l’académie des Arts de Reykjavik) a présenté un nouveau concept écologique concernant les bouteilles en plastique.

En effet, alors que cet événement permet de réunir des innovateurs dans l’univers du design tous les printemps, il a pu se démarquer grâce à la qualité de son projet qui utilise principalement des algues. L’agar agar, utilisé également en cuisine peut être un véritable matériau pour les bouteilles. Après avoir fait chauffé cet ingrédient et un produit gélifiant, il l’a placé dans un moule puis l’a plongé dans un seau d’eau glacé: le résultat est étonnant et très résistant.

Bouteilles, Algues, Plastique

Crédit photo: Dezeen

Cette bouteille, fabriquée d’une manière un peu spéciale, est 100% biodégradable. Lorsqu’elle est rempli, elle garde sa forme initiale. Cependant lorsqu’elle est vide et qu’on la laisse quelques temps dans un coin, elle commence petit à petit à se transformer pour redevenir ce qu’elle était au départ: des algues. Ainsi, si elle se retrouve abandonnée dans la nature, elle ne risque pas de polluer la terre ou les eaux contrairement aux déchets plastiques.

Le plastique, un danger à ne pas minimiser

Selon le site Ban the Bottle, les Américains utilisent chaque année plus de 50 milliards de bouteilles en plastique ce qui est considérable. Si ces chiffres ne concernent que les États-Unis, vous imaginez bien qu’ils sont loin de représenter la consommation de l’ensemble de la population. Il est donc très important de sensibiliser les gens à ce problème…

À lire aussi sur le même sujet :
– Infographie: la durée de vie des déchets dans la nature
– En 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan

Crédit photo principale : Dezeen