Accueil Économie d'énergie Power Paper: le papier conducteur d’énergie

Power Paper: le papier conducteur d’énergie

260
PARTAGER
power-paper-electricite

Un groupe de scientifiques suédois a développé une feuille de papier qui a la capacité de garder efficacement l’énergie.

Après le Solar Paper (un chargeur solaire aussi fin que du papier), voici le Power Paper, le papier capable de stocker de l’électricité. Des chercheurs du laboratoire d’électronique organique de l’Université de Linköping en Suède ont fabriqué ce papier qui est loin d’être ordinaire. En effet, ce matériau extrêmement fin et pliable possède des capacités conductrices en électricité.

fabrication-power-paper

Crédit photo: Thor Balkhed / Abdellah Malti

Quelles sont les caractéristiques du Power Paper ?

Ce papier fait 0,5 millimètre d’épaisseur et mesure une quinzaine de centimètres de diamètre. Il peut contenir jusqu’à 1 farad d’énergie, soit une capacité similaire aux condensateurs que l’on retrouve dans les appareils électriques. Cette feuille de papier de couleur noire est composée de nanocellulose et d’un polymère conducteur. Il subit ensuite une phase de déshydratation.

Le Power Paper peut se recharger et supporte des centaines de cycles de charge. Il est pour le moment fabriqué artisanalement par les scientifiques, mais un projet d’industrialisation est en cours pour en faire profiter la population.

Power Paper, explication

Crédit photo: Thor Balkhed / Abdellah Malti

“Des films ultrafins qui fonctionnent comme des condensateurs, existent depuis quelque temps”, explique Xavier Crispon, un chercheur du Laboratory of Organic Electronics à l’université de Linköping. “Mais nous avons réussi à produire un matériau en trois dimensions”.

À la différence des batteries qui sont actuellement sur le marché, c’est un produit léger dont la fabrication ne nécessite pas de produits chimiques dangereux ou de métaux lourds. Il a un faible coût économique mais surtout écologique puisque la plupart de ses composants peuvent provenir des cycles de recyclage. Une belle initiative pour l’avenir des énergies !

Crédit photo principale : Université de Linköping