Accueil Droits des animaux Foie gras: des vidéos révèlent la souffrance des animaux dans les couvoirs

Foie gras: des vidéos révèlent la souffrance des animaux dans les couvoirs

262
fois gras, souffrance animaux, couvoir, canards

L’enfer d’un couvoir: l’association L214 a diffusé deux vidéos choquantes des conditions d’élevage et de mise à mort des canards destinés à la production de fois gras.

L’association de défense des animaux L214 a de nouveau publié des images dénonçant la cruauté envers les animaux. Après la diffusion d’une vidéo insoutenable dans l’abattoir d’Alès, ce sont deux vidéos dévoilant les conditions d’élevage et de mise à mort des canards destinés à la production de foie gras qui ont été publiées ce lundi. Les images, une nouvelle fois choquantes et tournées clandestinement, montrent la cruauté du traitement infligé aux animaux dans une entreprise française, à quelques jours de l’arrivée du foie gras sur les tables de Noël.

Publiée par le site Le Point, une première vidéo tournée dans un couvoir des Pays de la Loire montre où sont broyés des milliers de canetons chaque jour. “Dans la production de foie gras, seuls les canards mâles sont utilisés, les canetons femelles sont généralement broyés à la naissance”, peut-on lire dans la description de la vidéo. Seuls les mâles sont en effet sélectionnés pour être gavés plus tard: leur foie serait plus “présentable” que celui des femelles jugé, lui, “trop veineux”.

Jusqu’à 7000 canetons tués chaque jour

Une employée de l’usine inscrit le nombre d’animaux tués au fur et à mesure, nombre qui peut atteindre 6000 à 7000 bêtes chaque jour. Selon Sébastien Arsac, fondateur de l’association L214 et interrogé par Le Point, il arrive que les broyeuses se bouchent, et certains canetons ressortent disloqués et toujours conscients.

Cette vidéo montre aussi “l’épointage”, qui consiste à raccourcir le bec des canetons afin qu’ils ne se blessent pas entre eux dans les élevages intensifs. L’opération est réalisée à la chaîne, avec des pièces métalliques chauffées à blanc. L’extrémité du bec des canetons mâles est brûlé. La machine qui est utilisée pour cette opération s’embrase toutes les 5 secondes. Les canetons sont préalablement vaccinés, notamment contre la grippe aviaire qui sévit en ce moment dans les exploitations.

Les images présentes sur les vidéos peuvent choquer

Les canes inséminées de force

La seconde vidéo de l’association L214 montre que les canes sont inséminées de force pour pondre les œufs qui seront envoyés dans les couvoirs. Les canetons n’auront jamais de contact avec leurs parents. Certaines canes déclenchent des infections à force d’être inséminées. Elles sont alors tuées sur place par dislocation du cou.

3 mois après, les canetons sont devenus des canards, ils sont gavés puis envoyés à l’abattoir. Leur foie gras se retrouvera sur les tables de fêtes.

Sur le site de l’association, on peut lire une déclaration de Brigitte Gothière, porte-parole de L214, qui dit que “62% des Français sont déjà conscients de la souffrance des canards et des oies causée par le gavage et 51% d’entre eux sont même favorables à son interdiction”, selon un sondage réalisé par YouGov pour l’association.

En novembre 2014, suite à la diffusion par L214 des images de mise à mort des poussins dans un couvoir du Finistère, le ministère de l’agriculture annonçait une nouvelle stratégie visant à “faire évoluer les pratiques de mise à mort des animaux en dehors des abattoirs” et “la question de la mise à mort des poussins dans les couvoirs, ainsi que ses alternatives”, rappelle l’association. Visiblement, au vu des images diffusées aujourd’hui, rien n’a changé.