Accueil Droits des animaux Anonymous combat la chasse aux baleines en piratant les sites du gouvernement...

Anonymous combat la chasse aux baleines en piratant les sites du gouvernement islandais

anonymous, chasse, baleine, Islande, pirater

Le groupe d’activistes Anonymous a attaqué des sites Web du gouvernement Islandais pour agir contre la chasse à la baleine, pratiquée par le pays.

Les hackers d’Anonymous ont été très occupés ces derniers temps. Au début du mois de novembre, les membres du groupe ont commencé à dévoiler en ligne l’identité de membres présumés du Ku Klux Klan. Puis, après les attentats terroristes à Paris, les Anonymous ont tourné leur cyber-activité vers l’Etat Islamique, lançant une action mondiale visant à exposer et restreindre les communications numériques obscures du groupe terroristes. Et tout récemment, pour la troisième fois en un peu plus d’un mois, les membres du réseau “hacktiviste” ont piraté une série de sites du gouvernement Islandais en signe de protestation contre la chasse à la baleine permanente pratiquée par ce pays.

À lire aussi : Malgré l’interdiction, le Japon s’en va chasser la baleine

Le 25 novembre, une vidéo mise en ligne sur une chaîne YouTube affiliée à Anonymous a annoncé le lancement de l’opération #OpWhales, un effort mené en ligne afin “d’exposer la cruauté que cache l’industrie baleinière de l’Islande.”

“L’intensification de la chasse à la baleine de l’Islande est une violation claire et délibérée du moratoire de la CBI [Commission baleinière internationale], ainsi que de l’interdiction du commerce international de produits issus de baleines”, explique l’orateur masqué dans la vidéo. “L’Islande vend au Japon de la viande de baleine pour répondre aux besoins insatiables de ce pays. De la viande de baleine a même été découverte dans des croquettes pour chiens.” L’Anonymous poursuit en accusant la société islandaise Hvalur H/F d’abattre et de vendre de la viande de plus de 500 rorquals communs pour un bénéfice d’environ 50 millions de dollars, avant d’appeler à une “tempête de tweets pour répandre la sensibilisation” ainsi que des “attaques combinées sur des sites Web et des bases de données.”

Le même jour que la vidéo a été postée, Reuters a rapporté qu’un certain nombre de sites du gouvernement Islandais ont été attaqués, certainement par les hackers participant à l’initiative #OpWhales. Ces sites sont restés hors ligne jusqu’en milieu d’après-midi samedi.

L’Islande, pourtant membre de la Commission baleinière internationale, ne s’est pas conformée au moratoire de 1986 de cet organisme sur la chasse commerciale à la baleine, résultant des affrontements répétés avec la CBI, ainsi que diverses organisations anti-chasse à la baleine, comme Sea Shepherd.

“Les baleines n’ont pas de voix”, proclame le locuteur masqué dans la vidéo #OpWhaling d’Anonymous. “Nous allons leur donner une voix.”

Crédit photo principale : Flickr – Pierre (Rennes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here