Accueil Energie & Transport Ce gigantesque dirigeable chinois vole à l’énergie solaire jusqu’à six mois d’affilée

Ce gigantesque dirigeable chinois vole à l’énergie solaire jusqu’à six mois d’affilée

273
PARTAGER
Yuanmeng, dirigeable, énergie solaire

La Chine a effectué un vol inaugural du dirigeable Yuanmeng, alimenté à l’énergie solaire et capable de voler six mois

Ce ballon dirigeable a légèrement le même objectif que celui du Projet Loon de connecter la planète à Internet. L’avantage est que le plus grand aéronef de la Chine n’est plus qu’un simple projet, il vole déjà dans le ciel. Le Yuanmeng (qui signifie “rêve”) a entrepris son vol inaugural au mois d’octobre, avec un lancement depuis Xilinhot, en Mongolie-Intérieure, pour tester ses systèmes et ses capacités. Selon le rapport, le vol d’essai de 48 heures du dirigeable de 75 mètres de long a vu l’ascension de l’engin à une altitude de près de 20 kilomètres.

La longueur de l’immense vaisseau correspond à la taille du Yuanmeng lorsqu’il est entièrement gonflé, avec un volume d’environ 18.000 mètres cubes. L’appareil se dresse à 22 mètres de haut, et peut transporter une charge utile comprise entre 4,5 et 6,3 tonnes métriques.

Yuanmeng, dirigeable, énergie solaire

Crédit photo: people.cn

Au même titre que le Solar Impulse, le géant solaire ne nécessite pas de carburant pour décoller et voler dans les airs. Cependant, il peut rester en l’air pendant six mois. À titre de comparaison, le Solar Impulse a battu le record du plus long vol en solo et sans escale en un peu plus de 120 heures de vol.

Le Yuanmeng utilise l’hélium pour s’élever dans les airs et repose en grande partie sur l’énergie solaire pour faire fonctionner son électronique à bord une fois dans le ciel. Une large palette de panneaux solaires couvrent la partie médiane de la partie supérieure de l’appareil. On ne sait pas exactement à quoi est destiné le vaisseau, mais le rapport indique qu’il pourrait être utilisé à des fins de communication, l’appareil étant équipé avec des systèmes de communication large-bande, la retransmission des données, l’observation à haute définition, et l’imagerie spatiale.

Cependant, le Yuanmeng devra faire face aux températures extrêmes à la frontière de l’espace. Dans le rapport du Quotidien du peuple, Yu Quan, de l’Académie chinoise d’ingénierie, leur a dit que “le plus grand défi pour le dirigeable volant proche de l’espace est la grande différence de températures en journée et pendant nuit.” Parce que le dirigeable est tellement proche de l’espace, il subit d’extrêmes conditions presque comme dans l’espace car il cuit avec le soleil en journée et puis congèle la nuit.