Accueil Culture Une production de laitues entièrement automatisée au Japon

Une production de laitues entièrement automatisée au Japon

342
Spread, laitues, agriculture automatisée, japon

Des robots jardiniers pour produire bientôt 11 millions de laitues par an

L’agriculture essaye toujours d’allier la technologie aux compétences humaines pour essayer de trouver un bon rendement. Mais pourquoi ne pas opter pour une agriculture 100% automatisée ? La firme japonaise Spread va ainsi se lancer dans une ferme entièrement dirigée par la robotique pour faire pousser des salades.

Une culture de A à Z contrôlée par les robots. La semence, la germination, le replantage, l’arrosage, la récolte ainsi que le conditionnement seront des actions où l’Homme n’aura plus son mot à dire. Un bon moyen pour l’entreprise de proposer des produits moins cher grâce à un coût de production réduit de 50%.

À lire aussi : La plus grande ferme intérieure au monde est 100 fois plus productive

Un aspect écologique

Spread est une entreprise qui connaît parfaitement ce secteur puisqu’elle a déjà des fermes semi-robotisées qui produisent 7,7 millions de laitues par an. Avec cette robotisation totale, le rendement devrait être de 30.000 laitues par jour pour un résultat par an de 10,95 millions de salades.

Spread, laitues, agriculture automatisée, japon

Les salades poussent à l’intérieur dans un environnement contrôlé. Cette technique pourrait permettre de faire des économies d’eau et d’énergie. L’écologie se place également au centre de ce projet avec des énergies renouvelables pour l’éclairage et le recyclage de l’eau à hauteur de 98%. De plus, les pesticides seront absents de la culture.

À lire aussi : La première ferme urbaine souterraine au monde ouvre ses portes à Londres

Le danger d’un tel projet ?

Même si ce projet semble sur le papier très intéressant, on est en droit de se poser la question de la qualité de ces aliments. Cette ferme automatisée qui ouvrira ses portes en 2017, selon les dires de l’entreprise, proposera des salades qui auront le même goût que les salades produites en extérieur.

L’autre point porte évidemment sur la disparition de l’Homme dans le procédé. Ce projet menace t-il les compétences humaines dans l’agriculture ? L’agriculture en extérieur est-elle compromise ? Voici des questions qui méritent une réflexion et des réponses précises pour s’assurer un futur sain.

Photos via Spread