Accueil Energie & Transport La friction des pneus sur la route convertie en énergie électrique

La friction des pneus sur la route convertie en énergie électrique

468
PARTAGER
Friction, pneus, route, énergie

De nouveaux nanogénérateurs de pneus peuvent convertir la friction de la route en énergie utilisable

Convertir l’énergie d’une automobile en mouvement en une source d’énergie efficace pour cette même automobile est l’un des Saints Graals du transport à moteur, et une nouvelle recherche indique qu’un élément important de la solution se trouverait dans le frottement généré entre les pneus du véhicule avec la route.

Des ingénieurs de l’Université de Wisconsin-Madison aux États-Unis ont développé un nanogénérateur qui est capable de récolter l’énergie produite par le frottement d’un pneu sur le sol. Pour tester cela, l’équipe a fixée une électrode à l’un des pneus d’une voiture télécommandée et l’a utilisé pour exploiter la charge électrique produite lorsque ce segment du pneu est entré en contact avec le sol.

À lire aussi : Goodyear invente un pneu capable de recharger les voitures électriques

Le type de charge générée est appelée “l’effet triboélectrique” ou la triboélectricité, qui résulte du contact entre deux objets différents. Dans ce cas, la surface de frottement de la route contre les roues du véhicule. Le changement de tension électrique, alors que les deux surfaces sont en contact, est capté par l’électrode du pneu et transmis au nanogénérateur à bord du véhicule, qui est capable de stocker l’énergie.

Xudong Wang, friction, pneu, énergie

Xudong Wang – Crédit photo: University of Wisconsin System

Étant donné que la friction créée en roulant sur tout type de revêtement routier est une conséquence inévitable de tous les transports à moteur (du moins, jusqu’à ce que des voitures volantes soient créées), le moins que nous puissions faire est de trouver un système pour toute cette énergie potentielle.

Quelle que soit l’énergie gaspillée, nous pouvons la récupérer, et cela rend les choses plus efficaces, a déclaré dans un communiqué de presse Xudong Wang, auteur principal de la recherche

Quelle est l’efficacité de cette technique ? Bien sûr, cela ne va pas remplacer les stations-services ou les stations de recharge électrique de sitôt, mais l’équipe de Wang ayant atteint un pic de conversion de l’efficacité énergétique de 10,4% (ce qui signifie qu’ils ont été en mesure de récupérer et d’utiliser 10,4% de l’énergie dépensée par leur véhicule test), les répercussions pour l’industrie des moteurs électriques et hybrides pourraient être énormes.

Surtout quand on considère que les conclusions des chercheurs indiquent que la quantité d’énergie exploitée est directement liée au poids de la voiture. En d’autres termes, la méthode sera directement adaptée aux véhicules réels.

“Le frottement entre le pneu et le sol consomme environ 10 % de carburant d’un véhicule”, explique Xudong Wang. “Cette énergie est gaspillée. Donc, si nous pouvons convertir cette énergie, cela pourrait nous donner une très bonne amélioration de l’efficacité énergétique. Il y a un fort potentiel avec ce type d’énergie. Je pense que l’impact pourrait être important”, a-t-il conclu.

Crédit photo principale : Flickr – Luciano Meirelles