Accueil Parapharmacie & Beauté Vidéo: la beauté des femmes à travers les époques

Vidéo: la beauté des femmes à travers les époques

268
PARTAGER
Beauté des femmes, maquillag, époque, siecle

La beauté féminine à travers les siècles

Le maquillage, sous une certaine forme, a été utilisé dans presque toutes les sociétés de l’Histoire. De l’Égypte ancienne aux années 1960, une vidéo réalisée par le site Buzzfeed récapitule l’évolution de la beauté féminine à travers les siècles. Après sa vidéo retraçant 3000 ans de standards de beauté féminine, le célèbre média américain, avec l’aide de la styliste Paula Dicianno et de quelques modèles choisies pour l’occasion, revient de nouveau sur les grandes tendances de beauté qui ont marqué les siècles et les époques, se penchant cette fois sur le maquillage.

Dans l’Égypte ancienne, les femmes se maquillaient de façon prononcée, avec un fard à paupières doré et de gros traits au crayon khôl autour des yeux. Le rouge à lèvres dans l’Egypte ancienne symbolisait à la fois le statut des hommes et des femmes de la haute société. Au cours de la Grèce antique, on préfère mettre en avant la beauté naturelle, malgré un goût prononcé pour le monosourcil. Les femmes portaient souvent de la crème pour le visage à base de plomb pour éclaircir leur peau.

Les femmes indiennes ont souligné leurs yeux avec du khôl depuis les temps anciens, et cela s’est poursuivi pendant l’Empire Gupta. Le bindi était spécifiquement porté par les femmes mariées hindoues. Ensuite, la reine Elizabeth I dicta le style à l’époque élisabéthaine. Il était commun chez les femmes de s’épiler les sourcils ou de raser des cheveux pour créer un front plus élevé. Les femmes se maquillaient d’une poudre à base de plomb appelé cérusé afin de paraître plus pâles. La reine Elizabeth avait les cheveux naturellement blond vénitien : la mode était donc de se teindre les cheveux ou de porter une perruque de cette couleur.

Les geishas sont devenues partie intégrante de la société japonaise au milieu du 18e siècle. Elles étaient – et sont encore – des artistes qualifiées qui chantaient, jouaient des instruments de musique, dansaient, et écrivaient des poèmes, nécessitant au moins trois ans de formation. Selon leur niveau de formation, leur quantité de maquillage sur leur visage variait. Pour obtenir ce teint si blanc, un fard gras et de la poudre de riz étaient appliqués partout sur le visage et le cou.

Juste avant la Révolution française, le maquillage a été très inspiré par Marie-Antoinette. Les femmes se saupoudraient le visage pour paraître le plus pâle possible, avec un fard à paupières rose bonbon. Elles portaient également une perruque blanche, et des mouches sur le visage. Une cinquantaine d’années plus tard, pendant l’ère Victorienne, la Reine Victoria d’Angleterre a donné le ton du 19ème siècle, déclarant publiquement que porter du maquillage était impoli. Ainsi, la peau était mise en avant avec un tout petit peu de gloss rose et un pincement de joues.

Les mouvements de libération des années 1960 ont créé une atmosphère expérimentale qui s’est étendue au maquillage. Dans cette vidéo visionnée déjà 3,6 millions de fois, on peut donc y découvrir tous les goûts et toutes les couleurs.