Accueil Nutrition Aliments génétiquement modifiés : quels dangers ?

Aliments génétiquement modifiés : quels dangers ?

387
PARTAGER
Fruits et légumes génétiquement modifiés

Manger des aliments génétiquement modifiés est-il sans danger?

Qu’est-ce qu’un organisme génétiquement modifié (OGM) ?

Il s’agit d’un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été transformé par intervention humaine. Les plantes génétiquement modifiées (PGM) ont donc subi une altération de leur ADN en laboratoire (c’est la biotechnologie) dans le but de créer des mutations aux caractéristiques prédéterminées : on transfère le gène d’un organisme à un autre afin de lui attribuer une qualité spéciale qu’il ne possède aucunement à l’état naturel. Les aliments transgéniques sont pour la plupart d’origine végétale. Parmi les plus communs, on retrouve : le soja, le maïs, le coton, les pommes de terre, le sucre de canne, le riz, les tomates qui se conservent longtemps, les fraises, les ananas, les piments, etc.

Dans quel but a-t-on recours à la biotechnologie ?

A l’origine, la modification des aliments semblait être une idée faramineuse qui profiterait aux consommateurs, qui réglerait les problèmes de la faim dans le monde et qui serait même favorable à l’agriculture. Les OGM offrent aussi un avantage économique de taille : les plantes modifiées étant plus résistantes, le rendement est supérieur à la moyenne. Ainsi, leur utilisation peut s’avérer très lucrative pour les grands agriculteurs et les industries. Mais à quel prix ?

Avec du recul, plusieurs études ont démontré que les aliments transgéniques pouvaient s’avérer nuisibles pour la santé, l’industrie agricole et l’environnement, amenant aux problèmes d’opposition que l’on connaît aujourd’hui : un véritable bras de fer entre aliments naturels et aliments frelatés !

Impact irréversible sur l’environnement

Certes, les pratiques culturales sont simplifiées pour les agriculteurs. En effet, la caractéristique des plantes transgéniques est de produire elles-mêmes leurs protéines insecticides, et ce en continu au sein de toutes leurs cellules, ce qui devrait, logiquement, limiter l’épandage de pesticides. Cela étant, les plantes survivant aux pulvérisations, l’agriculteur ne craint pas un apport démesuré en produits toxiques. D’autre part, les plantes adventices (mauvaises herbes) deviennent elles aussi plus résistantes et leur destruction s’avère plus difficile. Il en résulte une recrudescence de l’utilisation de pesticides !

Cette utilisation croissante pose des problèmes environnementaux, affectant aussi les variétés traditionnelles qui finissent par décliner, ce qui provoque une perte irréversible de la biodiversité. La flore étant amoindrie, les graines pour la faune se font plus rares, entraînant un dérèglement de la chaîne alimentaire. Ensuite, il existe une contamination notable des eaux et des sols.

Fruits et légumes génétiquement modifiés

De vraies carottes du jardin, non modifiées – Crédit photo: Flickr – Steven Depolo

Impact sanitaire

La consommation d’aliments génétiquement modifiés entraînerait l’apparition de nouvelles allergies, ces aliments contenant de nouvelles toxines et autres allergènes impactant directement sur l’organisme. Les OGM pourraient aussi avoir une influence directe sur l’apparition de certaines maladies telles que le cancer. Ils réduiraient également la fertilité, selon une expérience sur des souris menée en Autriche. D’autre part, l’utilisation de gènes marqueurs conférerait une résistance aux antibiotiques.

Impact négatif sur l’économie

Les OGM sont notamment entre les mains d’entreprises multinationales qui tendent à s’étendre au niveau mondial. La crainte d’un contrôle sur tout le marché mondial des graines est légitime, d’autant que le prix attractif des aliments génétiquement modifiés ruine les agriculteurs cultivant des aliments naturels. Ils ne peuvent en effet prétendre offrir des prix aussi compétitifs.

En France, cultive-t-on des OGM ?

Il ne semble pas y avoir en France de cultures commerciales et expérimentales de plantes transgéniques, même si des expériences ont été menées par le passé. En revanche, on retrouve des OGM dans certains produits importés contenant du soja et du maïs comme les farines, les céréales, les gâteaux, les huiles, les sauces, etc.

Pour ou contre l’utilisation de plantes génétiquement modifiées ? Le rapport bénéfice/risque semble faire sensiblement pencher la balance !

Crédit image principale : Wikimedia – Fæ