fbpx
Accueil Développement durable Peugeot e-3008 : le lion rapatrie la production de ses modèles 100...

Peugeot e-3008 : le lion rapatrie la production de ses modèles 100 % électriques en France

0
163
Le Peugeot 3008 - Crédits photo : Wikimedia Commons

Peugeot a tardivement, mais vigoureusement pénétré le marché des véhicules électriques. Alors que jusqu’en 2019 la firme ne comptait qu’une micro-citadine zéro émission dans son catalogue, en l’espace de quelques mois Peugeot a étoffé de plusieurs modèles la flotte de voitures EVs. Avec des modèles tels que l’e-2008, l’e-208 et l’e-3008. En parlant de cette dernière, il s’agit d’un gros SUV électrique qui devrait entre autres signer le retour de la production de véhicules du sceau du Lion en France. La relocalisation de l’industrie automobile de la France est en marche !

Peugeot rapatrie ses véhicules en France

Voilà maintenant une bonne vingtaine d’années que Peugeot ou PSA a délocalisé sa production manufacturière de véhicules hors de la France. Seuls des modèles stratégiques, tels que les véhicules de fonction produits par Citroën ou DS, ont été conservés en France.

Une berline DS – Crédits photo : YouTube

Or voilà, après le coronavirus, c’est toute la classe politique qui a été mise à mal suite aux menaces de Renault de fermer certains sites de production, comme nous l’expliquent nos confrères de chez Newsly.

En réponse PSA fait jouer de sa fibre patriotique en annonçant la relocalisation de sa production en France. Pour au moins un modèle, le e-3008. Un SUV 100 % électrique qui est basé sur le 3008 déjà très connu et restylé en 2018.

Une annonce chic et choc

C’est par le biais d’une annonce en grande pompe que Peugeot a annoncé la nouvelle, qui revêt un caractère assez particulier.

Vous n’êtes pas sans savoir que si la délocalisation aide à réduire les coûts de production de certains produits, elle a des effets pervers sur la nature et l’environnement. Entre le transport des pièces détachées et éléments clés nécessaires à la fabrication des véhicules. Le solde carbone d’un véhicule est déjà bien entamé avant qu’il n’ai même frôlé le goudron.

Une relocalisation de la production serait un atout majeur pour réguler encore plus les taux d’émission de carbone des constructeurs automobiles.

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici