Accueil Santé Propionate : la relation entre obésité et diabète liée à cet additif...

Propionate : la relation entre obésité et diabète liée à cet additif clairement établie

752
Obésité et diabète seraient liés à la consommation d'un additif alimentaire - Crédits photo : Pixabay

Les aliments ultra-transformés sont une calamité pour notre société moderne. Dans la mesure où ceux-ci sont bourrés de substances artificielles surtout utilisées pour leur offrir un meilleur goût même après des dizaines de phases de transformation. L’un des additifs les plus utilisés par l’industrie de l’agroalimentaire, le propionate se voit épinglé dans un rapport qui lui attribue une liaison avec l’obésité et la survenue du diabète.

Le propionate, un additif très populaire

Si vous consommez régulièrement de la pâtisserie, il y a de fortes chances que vous ayez déjà consommé du propionate. Cet additif est en effet utilisé en boulangerie ou dans l’industrie de la viande afin de prévenir le développement de moisissures.

C’est principalement la raison qui pousse les industriels à en user constamment. Sauf que voilà d’après une étude menée par la revue Science Translational Medicine, le propionate serait associé à une élévation des risques d’obésité ou de survenue d’un diabète. Cette revue scientifique très réputée et adulée par les professionnels de santé a récemment mené des travaux chez les souris. Ceux-ci suggèrent que la consommation régulière de cet additif aurait un impact sur les taux de plusieurs hormones. Notamment l’insuline et le glucagon.

Des flacons d’insuline synthétisée – Crédits photo : PxHere

Sans vouloir prodiguer un cours magistral de médecine, l’insuline est la substance produite par le corps pour abaisser la glycémie (taux de sucre dans le sang). Or lorsque la glycémie est élevée de manière chronique, le patient est diagnostiqué diabétique. Le glucagon par contre indique au corps quand libérer du sucre dans le sang afin de permettre aux organes d’avoir suffisamment d’énergie pour fonctionner correctement.

Or le propionate faciliterait la libération de glucagon, tout en inhibant la sécrétion d’insuline.

Obésité et diabète, les maladies du siècle

Une libération prolongée de glucagon dans l’organisme facilite à court terme l’installation d’une hyperglycémie. Cependant, le corps la corrige durant un certain temps. Cependant, lorsque ces mécanismes de correction sont mis à mal cela facilite la prise de poids.

Sur le long terme, le propionate induirait l’installation d’un diabète.