Accueil Énergie éolienne États-Unis : un corridor énergétique pour remplacer le mur de Donald Trump...

États-Unis : un corridor énergétique pour remplacer le mur de Donald Trump ?

100
PARTAGER
Le corridor énergétique imaginé par des chercheurs pour remplacer le mur de Donald Trump - Crédits photo : Purdue University

Première promesse de campagne du candidat Donald Trump, le mur de béton séparant les États-Unis et le Mexique continue de faire jaser aussi bien les politiques que les scientifiques et défenseurs de la cause migratoire ou de la cause écologique. Un collectif de chercheurs songe même à proposer au président Américian de remplacer son projet de mur par un corridor énergétique où seront installées murs de plaques solaires, éoliennes et même stations de pompage de gaz naturel.

Et si nous faisions de l’énergie au lieu de la guerre ?

Le Mexique est pour Donald Trump la source de tous les problèmes des États-Unis. Insécurité, chômage, délinquance et nous en passons. Pour freiner ces fléaux le locataire de la Maison Blanche ambitionne de construire un mur géant couvrant tout le long de la frontière entre les deux pays, longue de 3 300 km.

Pour l’heure le projet de construction de ce mur reste au poids mort. Le Président n’ayant pas l’aval du parlement américain. Toutefois cela n’empêche pas les scientifiques d’imaginer dans quelle mesure au lieu de ce mur le patron de Washington DC pourrait construire un corridor énergétique.

Un mur aux mille et une vertus

Le corridor énergétique imaginé par le collectif de 28 scientifiques couvrirait lui aussi les 3 300 km de frontière terrestre entre les États-Unis et le Mexique. Cependant en lieu et place de béton les scientifiques proposent d’y construire des éoliennes, des pipelines de pompage de gaz naturel, des stations de dessalage des eaux et même des murs entièrement recouverts de panneaux solaires.

Un système hybride solaire + éolienne – Crédits photo : Flickr

Une telle méga-structure aurait un impact inédit sur les USA. Dans la mesure où aussi bien durant sa construction qu’après (entretien + personnel affecté) ce corridor permettra de créer des emplois par dizaines de milliers.

De plus, tout cet arsenal permettrait également de produire des gigawatts d’électricité verte qui seraient ensuite injectés dans les circuits énergétiques des États-Unis et du Mexique.

Cerise sur le gâteau, puisqu’il s’agit d’infrastructures stratégiques, les installations de ce corridor énergétique devront être surveillées par du personnel militaire. Au final avec ce corridor Donald Trump réglerait l’intégralité des problèmes des USA du moment.