Accueil Santé Le cerveau des femmes pourrait atteindre la maturité avant celui des hommes

Le cerveau des femmes pourrait atteindre la maturité avant celui des hommes

360
PARTAGER
Crédit photo : e-santé

Une nouvelle étude franco-espagnole révèle que les hommes ont un retard sur les femmes en matière de maturation. Tout le monde peut remarquer que les femmes ont tendance à mûrir plus vite que les hommes. Cette étude vient confirmer les a priori et offre une explication scientifique derrière la notion commune que les femmes deviennent matures plus rapidement que les hommes.

Les hommes mûrissent plus tard que les femmes, c’est prouvé scientifiquement

L’étude publiée par des chercheurs du CNRS de l’université de Bordeaux et de l’université Polytechnique de Valence a été menée sur des cerveaux de 1 500 volontaires, des deux sexes et de tout âge, à travers 3 000 IRM.

Crédit photo : Daily Geek Show

Les structures cérébrales ainsi étudiées ont montré que l’encéphale féminin établit plus de connexions et arrive plus rapidement à maturité que le cerveau masculin. Pour arriver à de telles conclusions, les experts ont utilisé la plateforme volBrain pour recueillir et analyser les données.

Une autre conclusion remarquable de cette étude est que le cerveau de l’homme s’atrophie plus vite à partir de 80 ans que celui de la femme. Il ne reste plus qu’à trouver pourquoi et à quel âge le cerveau sain commencerait à développer la maladie d’Alzheimer.

Les Britanniques ont fait la même conclusion en 2016

Des chercheurs britanniques avaient déjà mené une étude similaire l’année passée, portant sur les différences cérébrales entre les filles et les garçons. L’étude a été réalisée sur 121 personnes âgées de 4 à 10 ans au niveau du cerveau.

Une vidéo qui comment notre cerveau change au cours de notre vie :

Les experts essayaient de trouver des cellules de fibres qui se connectent au cerveau. Quand un bébé naît, la fille et le garçon ont exactement la même quantité de fibres. Le cerveau humain subit d’importants changements anatomiques et fonctionnels à mesure que l’individu vieillit, et ces changements rendent les connexions du cerveau plus efficaces.

Ce processus a tendance à se produire plus tôt chez les femmes que chez les hommes, ce qui peut expliquer pourquoi certaines femmes semblent mûrir plus rapidement que les hommes.

Source :

Public