Accueil Climat Les énergies fossiles défendues par Washington durant la COP 23

Les énergies fossiles défendues par Washington durant la COP 23

128
0
PARTAGER
initiative
Crédit photo : lavoixdunord.fr

Les responsables de l’administration de Donald Trump présents à la COP 23 défendent les énergies fossiles. La pilule passe mal auprès des militants écologiques.

Une initiative qui ne passe pas inaperçue

La COP 23 est sur toutes les lèvres et constitue un événement important en matière de climat. Les États débattent des solutions à apporter aux problématiques environnementales et des mesures à prendre. Parmi les questions soulevées, on trouve celle de l’exploitation des énergies fossiles. Bien que désastreuses pour l’environnement, beaucoup de pays s’appuient encore majoritairement dessus pour produire de l’énergie.

Tandis que le monde se penche sur les solutions à court, moyen et long terme qu’il devrait être possible d’appliquer, les scientifiques continuent d’appeler à l’action. L’urgence se fait de plus en plus lourde, mais cela ne semble en rien inquiéter la délégation des États-Unis. Cette dernière a organisé une conférence pour promouvoir les énergies fossiles. Une initiative mal accueillie par les organisations et manifestants présents. Ces derniers se sont donné pour mission de faire échouer cette promotion.

initiative
Crédit photo : Chelms Varthoumlien

Des réunions perturbées par les manifestants écologiques

Parmi leurs défenseurs, on peut donc noter la présence du gouvernement américain. Les responsables de l’administration Trump ont réalisé une présentation interrompue par les militants écologiques. Alors que George David Banks, le conseiller spécial à l’énergie et à l’environnement de la Maison-Blanche, présente les experts des industries du gaz, du charbon et du nucléaire assis à ses côtés, des manifestants se lèvent et clament qu’ils se resteront debout tant qu’il ne sera pas question d’enterrer les ressources fossiles.

Selon les estimations des organisations présentes à ces manifestations autour de la COP 23, 80 % du charbon doit être abandonné sur l’on veut parvenir à respecter l’accord de Paris sur le climat. La délégation américaine n’a pas souhaité répondre aux questions, en invitant les personnes présentes à les joindre ultérieurement par e-mail.

Source :

Francetvinfo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz