Accueil Énergies renouvelables Google se lance dans l’énergie renouvelable !

Google se lance dans l’énergie renouvelable !

543
PARTAGER
Pixabay

Google ou Alphabet est un géant dans le domaine de la navigation internet, qui a su investir depuis quelques années dans l’énergie renouvelable et la domotique. Cependant, la question récurrente sur toutes les lèvres est de savoir quel rôle jouera la firme de Mountain View dans le monde des énergies non polluantes.

L’approvisionnement en énergie de Google

Alphabet l’a vite compris, avec une consommation comparable à celle de la ville de San Francisco, il lui fallait trouver des moyens de s’auto approvisionner en énergie renouvelable. Dès 2010, il s’est donc rapproché du régulateur pour obtenir une autorisation lui permettant d’acheter et de vendre de l’énergie dans le strict respect des normes en cours sur le marché.

Crédit photo Next INpact

Google a contextualisé cette réalité en multipliant les contrats à longue durée pour réussir son objectif de 5,7 TWh d’énergie renouvelable. Il veut à terme à travers sa filiale Energy LLC couvrir par elle-même ses besoins en énergie à partir de cette fin année 2017.

L’investissement d’Alphabet dans l’énergie renouvelable

Depuis sa création, Alphabet a investi plus de 2,5 milliards repartis en 22 grands projets portant sur l’énergie renouvelable. Un dixième de cette somme a été dédié au fabricant de panneaux solaires SolarCity.

Crédit photo Flickr

Même si la plupart de ses investissements sont basés aux États-Unis, l’entreprise fait dans la diversification en étant active en Afrique du Sud et au Kenya via Jasper Project et la centrale éolienne du lac Turkana. Cette centrale devrait fournir à terme 310 MW dès 2017 grâce à ses 365 turbines. Il a aussi racheté la start-up Makani qui fabrique des planeurs ultras légers envoyés en haute altitude pour produire de l’énergie.

L’achat d’une autre start-up, Nest pour 3,2 milliards de dollars en 2014 a ouvert les portes du secteur de la domotique à Google. En investissant dans Nest, le géant a permis à de nombreux objets de se connecter avec son enceinte, son détecteur de fumée et sa caméra.

Source : Le monde de l’énergie