Accueil Culture Le Beloukha, cet herbicide 100% naturel et Made in France

Le Beloukha, cet herbicide 100% naturel et Made in France

41
0
PARTAGER
Beloukha, désherbant naturel

Monsanto et autres ennemis de l’agriculture responsable auront vite fait d’avoir honte à cause du Beloukha, ce désherbant unique au monde !

Au lieu de se greffer les moustaches avec Manuel Valls ou Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, ex-ministre du redressement productif et général de l’armée du Made in France, devrait poursuivre sa logique initiée au début du quinquennat de François Hollande, en continuant à vanter les produits originaux et issus de l’Hexagone. À moins qu’il soit plus intéressé par le fauteuil de locataire de l’Élysée. Qu’à cela ne tienne le temps qu’il finisse de se chamailler avec ses copains du PS, d’autres font la promotion d’un nouvel herbicide 100% naturel et Made in France, le Beloukha.

À lire aussi : Monsanto tremble après la découverte d’un champignon tueur d’insectes

Timide et discret, mais redoutablement efficace

Nous ne savons que trop bien les effets pervers des pesticides, herbicides et anti-fongiques agricoles proposés par les géants tels que Bayer et Monsanto (qui au passage devraient n’être désormais qu’une seule et même entreprise). Destruction de la nappe phréatique, altération de la qualité de l’eau des cours d’eau, empoisonnement des produits que nous consommons… dé-régulateurs hormonaux, les herbicides conventionnels n’ont que trop de tares, mais que les pouvoirs publics peinent (ou ne veulent pas) solutionner.

Issu des travaux de Jade, une société de recherche agroalimentaire basée en Gironde, le Beloukha est un défertilisant d’un genre nouveau, s’appuyant sur la puissance des plantes et produits naturels déjà disponibles. Co-développé par Jade et l’Université Technique de Shanghai, le Beloukha est majoritairement constitué d’huile de colza. Alors marginalisé à ses débuts, il gagne peu à peu, quoique timidement, les exploitations et fermes françaises.

Rapide, efficace et biodégradable

La particularité de cet herbicide nouveau réside principalement dans trois de ses caractéristiques. De prime abord, le Beloukha est hautement rapide, puisqu’il n’a besoin que de quelques heures (2 à 3 heures) pour détruire les plantes nocives sur lesquelles il est déversé, et ce, de second abord, tout en préservant la qualité du sol, de l’air et des plantes environnantes. En somme c’est tout bénefique aussi bien pour le consommateur que l’agriculteur.

Enfin, pour enterrer définitivement le débat d’avec les autres herbicides, le Beloukha est entièrement biodégradable au bout de deux jours, alors que ses effets peuvent se faire ressentir sur les plantes visées, jusqu’à trois semaines après son épandage. Cette qualité dont sont dépourvus les toxiques de Monsanto et Bayer est une réponse forte à ces chimistes non soucieux des vies des consommateurs, mais plus de la taille des portefeuilles des actionnaires de leurs sociétés respectives.

À lire aussi : Le Burkina Faso dit stop au coton OGM de Monsanto… et réalise sa meilleure récolte

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz