Accueil Maladies & Problèmes L’endométriose, une maladie taboue chez les femmes

L’endométriose, une maladie taboue chez les femmes

244
PARTAGER
Endométriose, Maladie taboue, Femmes

Cette maladie peu connue, est très contraignante : elle ne connaît pas de traitement définitif. Des douleurs chroniques surviennent pendant le cycle menstruel.

Vers l’âge de 15 ans, lorsque le corps des femmes se prépare à donner la vie, les règles apparaissent. Si ce n’est jamais très agréable de les avoir notamment à cause du syndrome pré-menstruel, des hormones qui nous jouent des tours et des vives douleurs que l’on ressent en bas du ventre, pour certaines, c’est un moment très handicapant dans la vie. En effet, les règles douloureuses peuvent être à l’origine de vomissement, de bouffée de chaleur, de malaise, et même de pathologie comme l’endométriose. Cette maladie gynécologique touche 180 millions de femmes dans le monde, soit 1 française sur 10. Pourtant, on en entend jamais parler… c’est quoi ?

L’endométriose est très difficile à diagnostiquer

L’endomètre est le tissu qui compose la paroi interne de l’utérus : lorsque les règles surviennent, il se détache causant des pertes de sang. Ces dernières peuvent être très douloureuses et dans ce cas, il ne faut pas hésiter à se rendre chez un médecin afin de vérifier si c’est un événement passager normal, ou si c’est la déclaration d’une maladie plus complexe appelée l’endométriose. Le problème est qu’il est difficile de distinguer les deux situations et souvent le diagnostic ne tombe que quelques années plus tard.

L’endométriose est provoquée par le développement du tissu dans un autre endroit que l’utérus comme sur les ovaires (sous forme de kyste), la vessie, le côlon, la membrane qui tapisse le ventre, ou les poumons (un cas plus rare). Cette migration anormale de ces cellules entraînent alors des douleurs en bas du ventre qui pourraient s’apparenter à celles que l’on ressent pendant les menstruations. Dans les évolutions les plus extrêmes, la maladie récurrente peut causer des troubles de la fertilité chez la femme, voire l’infertilité.

Des personnalités touchées par cette pathologie

L’actrice française Laeticia Milot, notamment connue pour son rôle dans “Plus belle la vie”, souffre de endométriose. Si l’évolution de sa maladie l’empêche d’avoir un enfant, elle a avoué au magazine Closer qu’elle ne perdait pas espoir de devenir maman. En attendant, elle soutient l’association EndoFrance et a d’ailleurs été nommée Marraine de celle-ci le 12 mai 2016.

À lire aussi : L’actrice Daisy Ridley est atteinte d’endométriose

Crédit photo principale : Capture d’écran