Accueil Biodiversité La conception de la famille chez les différentes espèces animales

La conception de la famille chez les différentes espèces animales

341
PARTAGER
Mante religieuse, Cannibalisme, Mâle

Les animaux aussi ont le droit à des scènes de ménages ! Entre mères célibataires ou couples fidèles, les espèces n’ont pas les mêmes comportements.

Si dans la vie, les humains ont des types de familles très différents (couples avec enfants, individu célibataire/solitaire, orphelins…), chez les animaux, c’est la même chose. Les nouveaux-nés se retrouvent dans la nature avec ou sans leurs parents pour les protéger selon les espèces. Découvrons 6 profils familiaux.

À lire aussi :
– 24 moments en famille au sein du monde animal
– 27 photos d’animaux et leurs petits

1. Sans parents pour se défendre

Chez les ovipares, quand les petits sortent des œufs, leurs parents ne sont parfois plus là pour les protéger des prédateurs. Les bébés ont donc intérêt a avoir un fort instinct de survie s’ils veulent vivre longtemps. Par exemple, les tortues sont livrées à elles mêmes dès leur naissance tout comme les poissons. Ces animaux doivent donc pondre une grande quantité d’œufs pour qu’un nombre important puisse survivre et que leur espèce ne disparaisse pas.

Tortue, Naissance, Instinct de survie

Crédit photo: Pixabay – Squeeze

2. Les mamans indignes

Il n’est pas rare d’entendre des histoires atroces sur des parents animaux qui mangent leur progéniture ou les excluent du clan. La nature peut être parfois cruelle ! Quand une maman panda donne naissance à deux petits, elle s’occupe du plus robuste et laisse le second mourir car elle préfère privilégier celui qui sera le plus résistant. Chez la plupart des rongeurs, après la mise à bas, la femelle commence à grignoter le cordon ombilical pour s’en débarrasser, et continu jusqu’à dévorer son descendant s’il ne réagit pas…

Souris, Cannibale, Accouchement

Crédit photo: Pixabay – Nidan

3. Le rôle primordial du père

Il est fréquent qu’après la reproduction, le mâle s’éloigne de la femelle et ne s’occupe plus de ce qui suivra. Mais dans certains cas, son rôle est très important, notamment chez les amphibiens. En effet, pour les espèces amphibiennes, c’est le mâle qui garde les bébés dans son ventre, notamment pour le crapaud accoucheur, et chez les hippocampes, c’est le même fonctionnement. Mais les mâles veillent aussi à la protection de leurs enfants et à leur bon développement en les nourrissant, par exemple les oiseaux ou les singes…

Hippocampe, Mâle, Reproduction

Crédit photo: Pixabay – RicardoParra

4. Les mamans célibataires

Les femelles mammifères sont les meilleures mamans du règne animal. En effet, du fait que l’allaitement soit une source de nourriture pour leurs petits, elles restent avec eux jusqu’à ce qu’ils n’aient plus besoin d’elles. Si parfois, ce n’est pas par choix que les femelles se retrouvent seules à s’occuper des bébés, dans le cas des mantes religieuses ou des araignées, c’est bien différent. En effet, elles n’hésitent pas à croquer leur mari une fois que l’acte reproductif a été exécuté, le mâle a donc intérêt à s’échapper rapidement…

Mante religieuse, Cannibalisme, Mâle

Mante religieuse qui dévore un mâle de son espèce / Crédit photo: Wikimédia – Oliver Koemmerling

5. De vrais couples d’animaux

L’être humain n’est pas le seul à former des couples dans la vie. Certains animaux sont amoureux et restent parfois ensemble jusqu’à leur mort. C’est notamment le cas de plusieurs espèces d’oiseaux (cygnes, vautours, tourterelles), de petits rongeurs (la souris des champs), mais aussi les loups et les gibbons qui sont extrêmement fidèles. Le schéma familial ressemble beaucoup à celui des humains: les parents et les enfants vivent ensemble jusqu’à ce que leur progéniture soit assez grande pour quitter le cocon…

Cygnes, Amoureux, Famille

Crédit photo: Flickr – Mozzercork

6. Les cas particuliers

Parfois on assiste à des scènes très étonnantes dans la nature. Quand des mamans trouvent un bébé abandonné d’une autre espèce, elles n’hésitent pas à l’adopter et à s’occuper de lui comme si c’était leur enfant. Pourtant, il peut y avoir de très nettes différences entres ces animaux. Il existe également des cas de “familles recomposées” avec l’exemple d’un amour fraternel entre un ours, un lion et un tigre ou bien l’incroyable amitié entre une louve et un ours.

Crédit photo principale : Wikimedia – Oliver Koemmerling