Accueil Maladies & Problèmes Des pansements faits à partir de coquilles d’œufs

Des pansements faits à partir de coquilles d’œufs

204
PARTAGER
Coquilles œufs, Pansement

Pour que les plaies ne s’infectent pas et que le processus de cicatrisation soit plus rapide, des chercheurs ont mis en place des pansements d’un nouveau genre à partir de coquilles d’œufs.

Les accidents sont vite arrivés dans le quotidien, que ce soit à la maison, dans la rue ou au travail. Une petite coupure ou une plaie en général peuvent rapidement s’infecter si on ne les soigne pas comme il faut, notamment en les nettoyant à l’aide d’un produit adapté (antiseptique). Pour cela, il est utile de mettre une compresse sur la blessure afin de la protéger contre les impuretés qu’elle peut rencontrer (saleté, microbes, substances toxiques, chimiques…). Si certains pansements ont des effets bien pratiques comme par exemple le fait de devenir fluorescent lorsque l’égratignure ou la brûlure s’infectent, d’autres sont élaborés à partir de composants étonnants.

Des coquilles d’œufs au service de la santé

De nombreux scientifiques se penchent sur des procédés à développer afin d’améliorer la santé des populations. Souvent, on constate que la nature permet de résoudre certains problèmes: les plantes sont utilisées comme remèdes, le dard des abeilles sert à stimuler des points d’acupuncture et certains aliments favorisent une bonne condition physique et mentale. Alors pourquoi ne pas utiliser les coquilles d’œufs pour créer des pansements révolutionnaires ? Les chercheurs du National Institute for Health Research (NIHR) au Royaume-Uni sont justement en train d’en élaborer un… Composé de 7 ou 8 membranes d’œufs en tout, et s’inspirant d’une vieille tradition chinoise, le concept est surprenant mais novateur pour la science.

Un pansement aux grandes capacités

Le but est de se servir de la forte teneur en zinc des œufs afin de créer un pansement pour des plaies plus complexes que celles que l’on peut rencontrer habituellement. C’est notamment le cas de celles qui mettent entre 4 à 6 semaines pour se cicatriser comme les ulcères, les escarres, les amputations, les blessures des diabétiques… Pour régénérer les tissus, une simple compresse ne suffit pas pour atteindre la guérison. C’est donc à ce moment-là que l’invention de ce pansement prend tout son sens. Mesurant 10 centimètres de côté, il va renforcer le système immunitaire des patients et réduire le temps de cicatrisation afin que le processus soit plus rapide. Même si pour le moment le produit ne va pas être commercialisé (pas avant 2018), le concept est révolutionnaire et les résultats apparaissent prometteurs.

Bandage, Pansement, Oeufs

Crédit photo: Wikimédia – Kinga NBM

Le professeur Hussein Dharma explique que “les plaies chroniques peuvent avoir un impact négatif sévère sur la qualité de vie des patients. Les personnes souffrant d’ulcères ou d’escarres vivent avec la douleur et une mobilité réduite qui résulte souvent à un isolement social” Grâce à ce pansement qui sera testé au cours de l’année prochaine, leur mal-être pourrait être minimisé.

Crédit photo principale : Pixabay – PublicDomainPictures