Accueil Energie & Transport Solar Impulse 2: retour imminent dans les airs !

Solar Impulse 2: retour imminent dans les airs !

181
PARTAGER
Solar Impulse 2, départ de Hawai le 15 avril

Dans moins de deux semaines, l’avion solaire Solar Impulse 2 reprendra son tour du monde !

Projet d’envergure marqué et ponctué notamment par des élans écologiques et le désir de proposer une alternative viable aux avions privés à kérosène, Solar Impulse est la référence du milieu à l’heure actuelle, mais la seconde itération de l’avion solaire avait été obligée en juillet de l’an dernier de couper net son tour du monde, en raison de dégâts majeurs sur ses batteries. Actuellement coincé à Hawaï, Solar Impulse 2 devrait sauf surprise, reprendre son périple le 15 avril prochain.

À lire aussi : Solar Impulse 2 : un tour du monde en avion solaire

Les conditions météo nécessaires

Le principal inconvénient des avions solaires, et donc par récurrence du Solar Impulse 2, est que leur capacité de vol est pleinement dépendante des conditions météorologiques. En effet, étant assujetties à des performances en fonction de la quantité de rayons solaires arrivant sur notre planète (du moins sur le coin de la planète où l’avion se trouve) l’appareil volant pourrait de nouveau voir son périple de 35.000 km autour du monde repoussé si à la date butoir, la météo d’Hawaï se révélait capricieuse.

Ceci dit, selon l’AFP, dans la perspective que tout aille pour le mieux, le 15 avril prochain, l’avion solaire devrait reprendre la route en direction de l’Amérique-du-Nord, vu que les batteries ont été remplacées pour les unes et réparées pour les autres. Bijou technologique du 21ème siècle, Solar Impulse 2, au-delà des considérations écologiques, est le projet qui veut soulever haut et fort les avantages des énergies propres dans l’industrie de l’aviation et de l’aéronautique.

Sur la photo de cet article, on peut voir que l’avion solaire a repris les airs dernièrement. C’est André Borschberg qui est allé piloter l’avion dans le ciel d’Hawaï afin de s’assurer que tout était parfait pour reprendre le tour du monde entamé en 2015.