Accueil Alimentation Le chocolat, un aliment aux multiples bienfaits

Le chocolat, un aliment aux multiples bienfaits

197
PARTAGER
chocolat, noir, bienfaits

Les Français consomment 390.000 tonnes de chocolat par an, soit un peu moins de 7 kilos en moyenne par habitant. Une pratique bien plus salutaire qu’on ne le croit.

Bon pour le moral, la mémoire, la concentration ou encore la prévention des risques cardiovasculaires, le chocolat est un aliment aux multiples bienfaits. D’après les études scientifiques, le meilleur chocolat reste le noir, qui contient la plus petite quantité de matière grasses et de sucres. Pour preuve, le cacao constitue de 30 à 70% du chocolat noir.

Le chocolat, bon pour le moral

Alors que le chocolat noir et au lait renferment respectivement 112 mg et 60 mg de magnésium pour 100 g, cet aliment se relève être un parfait anti-stress naturel. Pour preuve, de nombreuses études montrent que ce minéral serait capable de prévenir les conséquences néfastes du stress. Responsable d’une baisse d’énergie souvent anxiogène, le manque de magnésium peut donc être compensé par une consommation raisonnable de chocolat. Aussi, la sérotonine et les endorphines sécrétées lors de la consommation de chocolat apporterait une sensation d’apaisement, de bien-être, voire de bonheur.

Le chocolat, un moyen simple de lutter contre les maladies cardiovasculaires

Riche en magnésium, le chocolat permettrait également de réduire les risques d’infarctus du myocarde, d’AVC, ou d’éviter de souffrir d’un diabète de type 2. Alors que le sang transporte le cholestérol dans les vaisseaux sanguins, le chocolat permettrait de protéger l’organisme du mauvais cholestérol, responsable de l’obstruction des artères. Il faut savoir que les flavonoïdes qui composent le chocolat permettraient de diminuer la concentration de mauvais cholestérol et favoriseraient la production de bon cholestérol, utile lors de la digestion.

Le chocolat, un booster de cerveau

Comme le confirme de nombreuses études, le chocolat est un aliment particulièrement salutaire pour le cerveau. Celui-ci agirait sur la mémoire et les capacités de raisonnement abstrait. Aussi, manger 100 gr de chocolat à 90 voire 99% de cacao plusieurs fois par semaine permet d’être en forme, d’avoir l’esprit clair et de bien mémoriser les informations. D’après Merrill Elias, professeur à l’université du Maine, “nous avons constaté que les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par semaine ont tendance à avoir de meilleures performances cognitives. C’est significatif – cela touche un certain nombre de domaines”.

Chocolat noir en tablette

Crédit photo: Wikimedia – Simon A. Eugster

Le chocolat, protecteur pendant la grossesse

D’après une étude américaine réalisée auprès de 2291 femmes entre 1996 et 2000 et parue dans la revue Epidemiology, manger quotidiennement du chocolat noir pendant la grossesse réduirait de 69% les risques de développer une pré-éclampsie, complication liée à l’hypertension artérielle.

Le chocolat, boosteur de libido!

Riche en phényléthylamines, ces substances favorisent la sécrétion de dopamine, l’hormone responsable de la sensation de plaisir. D’après une étude italienne réalisée en 2004 par l’urologue Andrea Salonia sur 153 femmes, celles qui consomment du chocolat noir au quotidien ont plus de rapports sexuels et plus de désir que les autres…

Non, le chocolat ne fait pas grossir

D’après des études réalisées par les docteurs Bolton-Smith et McCluskey puis Bertrais entre 1997 et 2000, aucune corrélations ne serait établie entre la consommation de chocolat et l’obésité. Cependant, il est certain que le chocolat noir est un aliment calorique: 100 grammes de chocolat noir apportent un quart des besoins quotidiens féminins en énergie. En revanche, les nutritionnistes confirment que manger du bon chocolat raisonnablement ne sera pas source d’une prise de poids mais d’un gain en énergie notable.

Le chocolat, bon pour la peau

Composée de vitamine E, cet anti-oxydant possède des caractéristiques qui ralentiraient le vieillissement cutané. Aussi, une étude réalisée en juin 2006 par l’Institut de biochimie moléculaire de Düsseldorf a démontré que les flavonoïdes favoriseraient la densité et l’hydratation des tissus, tout en renforçant la résistance de la peau aux agressions des ultraviolets.

Le chocolat, un antidouleurs

D’après une étude récente réalisée sur des rats et publiée dans le Journal of Neuroscience, les animaux seraient moins sensibles à la douleur lorsqu’ils consomment du chocolat. Lors de cette étude, les chercheurs ont également remarqué que l’eau pouvait soulager la douleur.

Crédit photo principale : Pixabay – AlexanderStein