Accueil Droits des animaux Indonésie: des plongeurs choqués de découvrir des animaux en cage sous l’eau

Indonésie: des plongeurs choqués de découvrir des animaux en cage sous l’eau

132
0
PARTAGER
Dugong en cage en Indonésie

Un groupe de plongeurs a fait une découverte inquiétante la semaine dernière, en explorant les fonds marins à proximité de l’île de Kokoya, en Indonésie.

Là, piégés à l’intérieur de cages au fond de l’océan peu profond, se trouvaient enfermés deux dugongs, des mammifères marins très proches des lamantins.

L’un des plongeurs, Delon Lim, a raconté au site The Dodo que les animaux, aussi connus sous le nom de “vaches marines”, semblaient être une mère et son petit détenus dans des cages séparées. Alors que le jeune dugong était gardé dans une cage sans être attaché, la mère était liée par une corde enroulée autour de sa queue.

Les deux animaux avaient été capturés par un pêcheur local, qui voulait apparemment attirer des touristes. “Il a demandé un peu d’argent si nous voulions voir le dugong ou prendre une photo”, a déclaré Delon Lim.

Bien qu’il ne sait pas combien de temps les dugongs ont été retenus prisonniers, le plongeur soupçonne qu’ils avaient été piégés là depuis plusieurs semaines. “C’est l’impression que j’ai eu” a-t-il dit. “Les cordes sont usées et déchirées. Les cicatrices et la blessure sur sa queue sont très profondes. C’était très déchirant de voir ça.”

Les plongeurs ont été autorisés à entrer dans les cages avec le dugong adulte, capturant des photos et des vidéos de son calvaire inimaginable. Ne voulant pas que les animaux continuent à souffrir dans ce triste état, les plongeurs ont tenté de convaincre leur geôlier de les libérer, pour l’informer que les dugongs étaient une espèce protégée, en voie d’extinction.

Le pêcheur a accepté de les relâcher “quand nous aurons quitté l’île”, raconte Lim. “Mais puisque nous n’étions pas tellement convaincus qu’il le ferait, j’ai posté la vidéo sur les médias sociaux.” Les autres plongeurs ont fait de même.

A video posted by Ryandito Mahendradani (@rmahendradani) on

Et ils ont bien fait. En quelques heures, Lim a été contacté par les autorités indonésiennes de la faune demandant l’emplacement précis des cages. Le lendemain, les autorités se sont rendues sur place et ont trouvé les animaux toujours pris au piège. Ils ont finalement été libérés.

Les dugongs, tout comme leurs homologues les lamantins, sont considérés comme menacés par les activités humaines, bien que ce genre de capture comme celle-ci ne soit pas considérée comme ordinaire. Il y a d’autres animaux, cependant, qui sont détenus dans des conditions déplorables pour attirer les touristes.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar