Accueil Biodiversité La grenouille aux sourcils jaunes découverte en Colombie

La grenouille aux sourcils jaunes découverte en Colombie

94
0
PARTAGER
Grenouille aux sourcils jaunes

Cette nouvelle espèce de grenouille terrestre a été trouvée par des chercheurs, en Amérique du Sud, il y a quelques jours.

Les grenouilles sont des petits êtres vraiment surprenants. De taille et de couleurs variables, certaines sont parfois très dangereuses pour l’Homme car elles produisent des substances irritantes. On retrouve dans la nature des espèces différentes, et des scènes animales parfois très drôles comme on peut le voir avec ce rodéo sur un scarabée.

L’institut de recherche biologique Alexander von Humboldt, basé en Colombie, a fait une découverte exceptionnelle: une nouvelle espèce de batracien a été recensée dans la cordillère des Andes le 7 Mars 2016. De son nom scientifique Pristimantis macrummendozai, cette grenouille aux sourcils jaunes permet d’agrandir la famille des amphibiens mondiaux.

Les caractéristiques de la grenouille

L’aspect physique de ce nouveau spécimen est particulier, outre le fait qu’elle possède des lignes jaunes au dessus des yeux qui lui vaut son surnom, sa peau a d’autres caractéristiques. Sa couleur foncée lui permet de se camoufler à la perfection pour échapper aux éventuels prédateurs mais aussi de se protéger du froid en stockant la chaleur entre ses plis marrons.

Nouvelle espèce, Grenouille, Colombie

Crédit photo: Institut Alexander von Humboldt

Des conditions qui étonnent les scientifiques

La grenouille aux sourcils jaunes est capable de s’adapter à n’importe quel milieu grâce à son aspect physique. Que ce soit des zones humides, rocheuses, ou sèches, elle peut se reproduire sur tous les terrains. Celle-ci a été trouvée en haute altitude, dans les montagnes orientales colombiennes (à environ 3000 mètres au dessus du niveau de la mer) et peut même survivre à des pics plus haut, là où repose les neiges éternelles.

On peut lire dans le communiqué qu’à “la différence d’autres espèces, la Pristimantis macrummendozai profite de l’humidité des paramos [plateaux ou landes, ndlr] pour déposer ses œufs dans la terre et ainsi se reproduire”. Cette découverte fait prendre conscience qu’il y a encore beaucoup d’espèces animales et végétales que nous ne connaissons pas sur notre planète. Le monde de la biodiversité nous étonnera toujours…

Crédit photo principale : Institut HUMBOLDT / Ariel Parrales Ramírez

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar