Accueil Pollution Un artiste espagnol révèle une gigantesque mer de pneus

Un artiste espagnol révèle une gigantesque mer de pneus

280
PARTAGER
Heavy Sea, Pneus, Pejac

Heavy Sea est le nom du dernier projet de Pejac, un artiste espagnol qui, à travers ce paysage de désolation, nous transmet un message fort !

L’artiste Pejac souhaite dénoncer la détresse de l’Homme et de la nature à travers une vidéo et des photographies étonnantes. En effet, il s’est rendu dans un cimetière de pneus dans le Colorado, aux Etats-Unis, afin de révéler au grand public qu’une gigantesque mer noire existe malheureusement dans la nature.

Le projet “Heavy Sea” dénonce la pollution

Pejac est allé se perdre dans l’immensité de cette décharge pour son dernier projet “Heavy Sea (traduction: mer gigantesque). Il souhaite rappeler à l’Homme que la Terre ne lui appartient pas, mais qu’ il n’hésite pourtant pas à dégrader son environnement. En déposant une bouée de sauvetage orange au milieu de cette masse de caoutchouc il souhaite dénoncer la pollution. C’est un appel au secours que nous lance la nature, et grâce au travail de cet artiste, on espère qu’il sera entendu.

Bouée sauvetage, Pejac

Crédit photo: Pejac

Un cimetière de pneus au sud de Madrid

Le terrain rempli de pneus que Pejac a mis en avant dans son projet n’est pas le seul existant sur Terre. Il y a notamment un cimetière de pneus en Espagne. Depuis plus de 20 ans, 90.000 tonnes de pneus usagés sont stockés sur une superficie de 10 hectares dans une ville au sud de Madrid. Les autorités locales ont signé un contrat il y a trois ans afin de les éliminer, pourtant, rien n’a encore été fait. Il suffirait pourtant de les broyer pour les intégrer dans le cycle de recyclage et profiter de leur caoutchouc pour des revêtements par exemple.

Cimetière, Pneus, Pejac

Crédit photo: Pejac

Les pneus ne sont pas seulement un problème pour l’environnement. Bien qu’ils dégradent la nature, ils sont aussi une source de problème pour les habitants. En cas d’incendie, la ville devrait être évacuée car la fumée intoxiquerait la population. De plus, il ne servirait à rien pour les pompiers de les asperger d’eau, seule une grande quantité de sable pourrait étouffer les flammes.

À lire aussi :
– Une startup veut transformer de vieux pneus en pétrole de qualité
– 25 façons originales de réutiliser et recycler de vieux pneus

Crédit photo principale : Pejac