Accueil Climat Greenpeace a transformé la Place de l’Etoile en symbole d’espoir pour la...

Greenpeace a transformé la Place de l’Etoile en symbole d’espoir pour la planète

677
Greenpeace, arc de Triomphe, place de l'étoile, peinture

La Place de l’Etoile a pris un coup de soleil après que des activistes de Greenpeace y ont déversé des milliers de litres de peinture.

Un accord final pour le climat ayant été trouvé ce week-end, un groupe d’activistes ont trouvé une façon de marquer la fin de la COP21 sur une note d’espoir.

Les activistes liés à Greenpeace ont versé de la peinture jaune dans les rues autour de l’Arc de Triomphe samedi 12 décembre au moyen de huit camions de location et cinq équipes de cyclistes, laissant les voitures et motos étaler les milliers de litres de peinture autour de la Place de l’Etoile et dans les 12 rues qui nourrissent le rond-point, créant ainsi un soleil géant.

Beaucoup d’installations ont eu lieu à Paris ces deux dernières semaines, mais celle-ci est peut-être la plus incroyable pour la fin de ce sommet mondial. Alors que la Chine a expérimenté une pollution monstre au cours des derniers jours, ce soleil peut être vu comme un symbole d’espoir.

L’opération commando de Greenpeace a transformé la place de l’Etoile en un immense un “soleil Triomphant”, selon les termes d’une élue écologiste. Tandis que la peinture s’étalait sur les pavés, trois militants avaient déployé une banderole sur l’Arc de Triomphe sur laquelle on pouvait lire: “M. Hollande, renouvelez l’énergie”.

“Nous sommes là pour dire à François Hollande qu’il faut renouveler l’énergie. Pour sauver le climat, il faut 100 % d’énergies renouvelables en 2050”
, a commenté Frédéric Amiel, porte-parole de Greenpeace France. À noter que la peinture jaune est écologique selon Greenpeace: elle est composée d’eau, de pigments minéraux naturel et de jus de citron. Elle est facilement lavable et ne présente aucun danger pour l’environnement et les personnes. “C’est juste un mélange de pigments minéraux de craie, d’eau et d’un additif alimentaire qui va s’enlever à la première pluie” selon un responsable de l’organisation.

arc de Triomphe, Greenpeace, peinture

Crédit photo: Greenpeace