Accueil Réchauffement Climatique 2015 sera l’année la plus chaude jamais enregistrée

2015 sera l’année la plus chaude jamais enregistrée

285

Depuis le début des mesures de températures en 1880, l’année 2015 devrait être la plus chaude, preuve que le réchauffement climatique s’accentue de façon exponentielle d’année en année.

Octobre 2015 a été le mois d’octobre le plus chaud depuis 1880, date à laquelle les données ont commencé à être collectées. Les scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont déclaré jeudi que l’année 2015 deviendrait très probablement la plus chaude jamais enregistrée, 0.12°C devant 2014.

Les températures du mois dernier étaient 1.04 degré Celsius au-dessus des moyennes pour ce mois au 20ème siècle, a déclaré Jon Gottschalck, chef de la banche Climate Prediction Center-Operational Prediction de la NOAA à College Park, Maryland.

“Nous sommes convaincus que 2015 sera l’année la plus chaude jamais enregistrée”, a déclaré Gottschalck après la publication mensuelle de la NOAA.

La moyenne mensuelle pour octobre a été calculée par la combinaison des températures moyennes sur la terre et l’eau. Toutes les deux ont été les plus chaudes jamais enregistrées. Les températures sur les terres étaient de 0,86 degré Celsius au-dessus de la moyenne du 20ème siècle. Les températures à la surface des océans étaient elles de 0,85°C au-dessus de la moyenne sur la même période.

températures 2015, chaudes

Ahira Sánchez-Lugo, une climatologue de la NOAA, note que l’évolution des températures plus élevées que la moyenne a commencé autour de 1980. “C’est un signal du changement climatique”, a-t-elle dit.

Les scientifiques ont également souligné que le courant El Niño qui a débuté plus tôt cette année pourrait devenir le plus fort jamais enregistré. Ils ont également noté que lorsque le phénomène El Niño se produit, ce n’est pas une tempête, mais un schéma climatique susceptible de modifier les conditions météorologiques.

El Niño a lieu lorsque les eaux équatoriales de l’océan Pacifique sont plus chaudes que d’habitude. Lorsque cela se produit, cela peut affecter le régime des vents, la température de la mer et les précipitations. Les vents peuvent perturber la formation d’ouragans dans l’océan Atlantique, mais peuvent provoquer l’apparition de tempêtes.

Gottschalck a déclaré que les scientifiques ne sauront pas avec certitude si le courant El Niño deviendra le plus puissant, avant la fin de l’année 2015, lorsque le relevé des données pour l’année sera terminé.

Crédit photo principale : Pixabay – Faixal