Accueil Santé Cigarette électronique: comment bien choisir le dosage en nicotine de son e-liquide...

Cigarette électronique: comment bien choisir le dosage en nicotine de son e-liquide ?

697
PARTAGER
cigarette électronique, nicotine, e-liquide

E-cigarette: bien déterminer la teneur en nicotine de son e-liquide permet de limiter les échecs

La nicotine est l’élément qui crée, par excellence, la dépendance du fumeur. Et si choisir sa marque de cigarettes semble simple, en ce qui concerne la cigarette électronique en revanche, le choix du e-liquide est un peu plus complexe, d’autant qu’il dépend des habitudes du fumeur et notamment de la teneur en nicotine présente dans les cigarettes traditionnelles auparavant consommées.

Un taux trop faible ne comblera pas les « besoins » du fumeur et un état de manque se fera rapidement sentir, celui-ci même qui est censé disparaître avec un juste dosage. Au contraire, un taux trop élevé pourra rendre encore davantage dépendant, en plus de risquer de provoquer des effets désagréables comme des maux de tête, des vertiges ou des maux de gorge. Dans les deux cas, une insatisfaction et une lassitude se produisent, donnant lieu à un risque de retour à la cigarette classique. Alors comment faire le bon choix ?

Classification et correspondance des taux de nicotine

La plupart des boutiques de cigarettes électroniques propose cinq types de e-liquides, différenciés en fonction du taux de nicotine qu’ils contiennent. Indiquées en mg/ml, ces valeurs varient selon les marques et comprennent:

  • des taux de 19,6 mg/ml, correspondant à une forte quantité de nicotine et étant adaptés aux gros fumeurs (plus de 20 cigarettes / un paquet par jour) consommant des cigarettes fortes ou sans filtre
  • des taux de 16 (ou 18) mg/ml, correspondant à une quantité importante de nicotine et étant adaptés aux fumeurs réguliers (20 cigarettes par jour ou plus) consommant des cigarettes normales à fortes
  • des taux de 11 (ou 12) mg/ml, correspondant à une quantité moyenne de nicotine et étant adaptés aux petits et moyens fumeurs (entre 11 et 19 cigarettes par jour) consommant des cigarettes light
  • des taux de 6 mg/ml, correspondant à une quantité faible de nicotine et étant adaptés aux petits fumeurs (jusqu’à 10 cigarettes par jour) consommant des cigarettes extra light
  • des taux nuls de 0 mg/ml, correspondant à une absence de nicotine.

La bonne manière d’établir des équivalences

Si vous avez du mal à vous y retrouver, une formule de calcul simple a été établie pour mesurer au plus juste votre besoin en nicotine, prenant en compte à la fois votre consommation de cigarettes et la teneur en nicotine de vos anciennes cigarettes:

Taux de nicotine à choisir pour son e-liquide = taux de nicotine par cigarette (mentionné sur le paquet, en mg) x nombre de cigarettes consommées par jour.

Ainsi, pour une personne qui consommerait 10 cigarettes à 0,6 mg de nicotine à l’unité, le calcul se décomposerait ainsi: 0,6 x 10 = 6, soit une préconisation d’un flacon de 6 mg/ml.

Cela étant, mathématiques mis à part, tout dépend de la perception de chaque consommateur. À consommation égale, deux fumeurs moyens n’auront pas forcément les mêmes besoins. Il appartient à chaque vapoteur d’adapter son taux à la sensation qu’il recherche et à son ressenti, c’est pourquoi il est important de tester par soi-même en se rendant directement en boutique, de bonne réputation de préférence. Les commandes en ligne sont à proscrire, surtout au départ, car vous ne bénéficierez pas de conseils et aurez encore moins l’occasion de vous faire votre propre idée.

Enfin, dans le cas où vous hésitez entre deux dosages, il est préférable d’opter pour le plus élevé afin de ne pas ressentir de manque et donc de ne pas risquer une rechute.

e-liquide, e-cigarette

Crédit photo: Wikimedia – Lauri Rantala

Comment se débarrasser de son addiction nicotinique par paliers dégressifs ?

Le but, dans le passage à la cigarette électronique, est aussi d’arriver à se passer complètement de nicotine car rappelons-le, elle reste une drogue. Au fur et à mesure, il est donc possible d’en diminuer le dosage, mais pas de manière inconsidérée.

L’effet recherché par les fumeurs est le fameux « hit » procuré lors des bouffées, qui s’apparente à un effet d’obstruction, de picotement ou de brûlure dans la gorge, consécutifs à la contraction du pharynx. Cette sensation varie d’ailleurs d’un e-liquide à un autre en fonction des saveurs, à l’instar des cigarettes traditionnelles mentholées réputées pour rendre « plus accro ». Si ces saveurs fraîches et plus intenses simulent l’effet de puissance nicotinique, c’est bel et bien la nicotine qui joue un rôle majeur dans l’addiction. Plus son taux est élevé, plus le « hit » est important, si bien qu’une baisse trop brusque donnera clairement l’impression de vapoter de l’air, et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles beaucoup sont tentés de retourner vers leur bon vieux paquet de Marlboro pour ne citer que lui…

S’il n’y a pas de méthode préétablie pour se libérer complètement de nicotine, chacun réagissant différemment en fonction de son addiction, il est toutefois clair qu’y aller doucement mais sûrement limitera les dégâts. Comme vu précédemment, les dosages en nicotine se présentent en paliers larges: 0, 6, 11 (ou 12), 16 (ou 18) mg. Ces écarts ne facilitent pas les choses et si certains vapoteurs passent sans aucun problème d’un palier à un autre sans changer leur habitude de consommation, pour d’autres c’est plus difficile.

Pour adoucir la transition, l’idée est donc de jongler entre le e-liquide actuel et un e-liquide sans nicotine en les mélangeant de manière à créer un taux intermédiaire et à baisser très progressivement la teneur en nicotine.

Il suffit pour cela de diviser la valeur désirée par la valeur actuelle, elle-même préalablement divisée par 100. Par exemple, si vous êtes à un taux de 16 mg et souhaitez passer à un taux de 15 mg, il vous suffira de procéder à ce calcul :

15 mg / (16 mg/100) = 15 mg/1,6 = 9,38 ml.

Le résultat obtenu correspond à la dose de 16 mg à mélanger avec environ 10 ml d’e-liquide sans nicotine (0 mg) pour ainsi obtenir une teneur en nicotine de 15 mg. Les transitions peuvent être plus ou moins longues. Il appartient à chacun de trouver le rythme qui lui convient en fonction de son ressenti.

Peut-on vraiment se fier à la teneur en nicotine mentionnée sur les e-liquides ?

Bien que les taux de nicotine soient reportés sur les flacons, les vapoteurs ne savent pas réellement ce qu’ils consomment. Selon certains tests, réalisés notamment par la Food and Drug Administration (FDA), un service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance et la Queen Mary University of London (université de Londres), peu de e-liquides contiennent la teneur effectivement affichée, avec seulement 3 marques sur 16 exactes et une variation en nicotine pouvant aller jusqu’à 20 % (en plus ou en moins). Des traces de nicotine ont aussi été retrouvées dans certains flacons censés ne pas en contenir.

On ne peut bien sûr pas faire une généralité sur la base de quelques tests, toutefois cela prouve l’intérêt de réaliser de nouvelles études et mesures sur ces produits… une nécessité à visée réglementaire stricte pour une certaine fiabilisation et pour permettre aux vapoteurs de savoir avec exactitude quelle dose de nicotine ils consomment, d’autant plus si la E-cig finit par être recommandée en France dans le sevrage tabagique, comme au Royaume-Uni. En attendant, question composition et traçabilité, mieux vaut se tourner vers des e-liquides français plutôt que vers ceux provenant plus largement d’Europe ou de Chine, où les procédés et les conditions de fabrication sont différents.

Comment connaître le pourcentage de nicotine ?

Le tabac est beaucoup plus nocif qu’une cigarette électronique, car vous pouvez choisir l’e-liquide. La saveur n’est pas le seul critère au rendez-vous, car il est aussi possible d’avoir le calcul pourcentage. Le fabricant a tendance à dévoiler ce chiffre dans la description.

  • Si vous êtes un addict au tabac, la cigarette électronique vous aidera sans doute, mais uniquement si vous réduisez le pourcentage lié à la nicotine.
  • Au fil des semaines, vous utilisez votre cigarette électronique, vous conservez donc le geste, mais elle est moins nocive puisque le pourcentage est de plus en plus faible.
  • Vous supprimez ainsi cette substance problématique pour votre santé et vous conservez tous les avantages de cette e-cigarette.

Pour connaître un pourcentage, il est nécessaire de se lancer dans un calcul assez complexe, mais la meilleure solution consiste à utiliser un outil. Vous rentrez les valeurs et en quelques clics, vous obtenez la valeur recherchée. Cette méthode est donc valable pour de nombreux calculs et elle vous facilite grandement la vie. Lors de l’achat de votre cigarette électronique, renseignez-vous sur les taux de nicotine dans les e-liquides afin de sélectionner ceux en adéquation avec votre consommation actuelle, il serait dommage d’acheter un e-liquide trop fort.

Crédit photo principale : Flickr – www.vaping360.com