Accueil Fast Food Ce qui arrive à votre corps une heure après avoir mangé un...

Ce qui arrive à votre corps une heure après avoir mangé un Big Mac

big mac, effet, corps, santé

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il se passait dans votre corps après avoir mangé un Big Mac ?

La restauration rapide est incroyablement pratique, et généralement très savoureuse aussi, mais ce n’est pas toujours la meilleure option pour ravitailler notre corps. Le site Fast food Menu Price, a créé une infographie détaillée (en anglais) qui montre l’effet de manger l’un des plus emblématiques burger de tous les temps, qu’il soit sur place ou à emporter: le Big Mac de chez McDonald’s.

Lire ci-dessous les effets au fil des minutes.
1 heure après avoir mangé un big mac, corps, santé

Pendant les 10 premières minutes

Pendant les 10 premières minutes, tout se passe bien, du moins en apparence. Nos cerveaux préfèrent les aliments riches en calories et le Big Mac fournit ces calories en abondance (en moyenne, un Big Mac contient 540 calories). Ceci a pour effet de rehausser le niveau de sucre dans le sang. Des produits chimiques, comme le neurotransmetteur dopamine, sont libérés dans le cerveau, et vous pouvez alors vous surprendre à penser: “Il est vraiment bon cet hamburger !”

À lire aussi : Vidéo: ce qui arrive à un cheeseburger plongé dans de l’acide chlorhydrique

20-30 minutes

C’est à partir de 20-30 minutes que cela se gâte. Les niveaux élevés de sirop de maïs, riche en fructose, et le sodium à l’intérieur du pain nous laissent avec la terrible envie de vouloir en manger plus encore (sur le long terme, cela conduit à l’obésité, le diabète et les maladies cardiaques). Puis les 970 milligrammes de sodium contenus dans le Big Mac provoquent une déshydratation et commencent à faire travailler les reins et le cœur un peu plus vite. La pression artérielle augmente, et c’est à ce moment que vous pouvez être tenté par boire du coca ou commander un McFlurry.

40 minutes

Selon l’infographie, c’est à partir de 40 minutes que votre corps va probablement redemander des aliments du même type: perdre le contrôle de votre taux de sucre dans le sang rend la malbouffe encore plus attrayante qu’elle ne l’est normalement. Le tube digestif absorbe très rapidement le volume élevé de sirop de maïs, ce qui provoque chez vous un sentiment de faim.

50-60 minutes

De 50 à 60 minutes, la période de digestion lente commence pour de bon. Les aliments prennent généralement 24-72 heures pour être digérés, mais la graisse présente dans un Big Mac signifie que le temps de digestion du burger peut facilement aller au-delà de trois jours. “Si vous voulez profiter d’un Big Mac, essayez de le faire occasionnellement,” conseille le site Fast Food Menu Price. “Les ingrédients peuvent causer de sérieux dommages à votre corps, surtout si vous les consommez de façon régulière.”

Sur quoi se base l’infographie ?

L’infographie a été créée en utilisant les données du propre site web de McDonald’s, en plus d’articles publiés sur LiveStrong, Blood Pressure UK, et FoodMatters. McDonald’s lui-même ne recommande pas de “vivre” uniquement sur un régime à base de Big Mac et de frites, les présentant plutôt comme une “gâterie occasionnelle” plutôt qu’un repas normal. Au moins, à présent, que vous savez exactement ce que vous faites subir à votre corps en mangeant dans les fast-food en général.

Crédit photo principale : Flickr – Elliot

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Nous nous permettons de réagir au sujet du « sirop de maïs à haute teneur en fructose », dit également « sirop de glucose-fructose » que vous décriez. Cet ingrédient d’origine naturelle est utilisé pour son pouvoir sucrant (on le retrouve plutôt dans les boissons sucrées, les confiseries) ainsi que pour ses propriétés spécifiques (par exemple, il empêche les bonbons de coller à leur papier d’emballage). Vous déclarez que le Big Mac en contient : il semblerait que vous fassiez référence à la recette américaine ! Il ne faut pas oublier que le McDonald’s français est fort différent de celui des USA. A notre connaissance, le sirop de glucose-fructose n’est pas présent dans le Big Mac français (exception faite de la sauce, pour lui conférer le goût sucré que nous lui connaissons, mais cela représente de faibles quantités si l’on considère le produit fini).

    Vous affirmez que le sirop de glucose-fructose facilite l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Rappelons qu’il s’agit là de maladies à causes multiples (manque d’activité physique, déséquilibre alimentaire, environnement social, génétique, etc.). Un seul facteur tel que la consommation de sirop de glucose-fructose ne peut être à leur origine. Quant aux effets du glucose et du fructose (molécules composantes du sirop de glucose-fructose) sur la glycémie et l’insulinémie (taux de sucre et d’insuline dans le sang), sachez qu’ils sont les mêmes qu’elle que soit leur provenance. Par exemple, une molécule de fructose aura le même parcours dans l’organisme, qu’elle provienne d’un fruit, du miel, du sucre, ou du sirop de glucose-fructose.

    Il ne faut pas tout confondre, l’éviction d’un aliment ou d’un autre de son régime est inutile. Comme tout produit alimentaire, le sirop de glucose-fructose ne présente aucun risque pour la santé s’il est consommé sans excès.

    Centre d’information de l’amidon
    Pour en savoir plus : http://leschampsdelamidon.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here