Accueil Pollution Une nouvelle application pour dénoncer la pollution en Chine

Une nouvelle application pour dénoncer la pollution en Chine

295
PARTAGER
Villes les plus poluées

Suivre la pollution en Chine est désormais possible pour les particuliers en téléchargeant une application

C’est lorsque l’avocat environnemental Ma Jun a réalisé que personne n’assumerait la responsabilité de la pollution croissante en Chine qu’il a décidé d’agir pour y remédier. Il s’est donc tourné vers les citoyens en leur donnant la possibilité de pointer littéralement du doigt les pollueurs du pays.

Les usines et manufactures chinoises sont venues ternir l’image de la nouvelle économie industrielle chinoise en polluant gravement l’air et l’environnement en Chine. L’avocat fondateur de l’application et quelques uns de ses collègues de l’Institute of Public and Environmental Affairs de Pékin ont donc créé une carte mise à jour en temps réel qui montre exactement où sont les pollueurs qui émettent les pollutions respirées par les chinois et qui cause chaque année plus de 670 000 morts en Chine.

Une étude publiée l’année dernière par l’académie des sciences américaines indiquait que les problèmes de qualité de l’air en Chine, principalement dus aux centrales à charbon utilisée pour produire de l’électricité, serait responsable d’une diminution de l’espérance de vie de 5,5 ans pour 500 millions de chinois.

L’application utilise les données gouvernementales de suivi de l’air et diffuse les émissions de chaque source en temps réel partout dans le pays. Les usines en question sont entourées en orange pour signaler leur niveau de pollution de l’air.

Il faut savoir que la Chine a établi des lois très strictes en matière de pollution et certaines infractions sont même passibles de la peine de mort. En pratique, ces lois sont très peu appliquées au grand dam des associations luttant pour la sauvegarde de l’environnement. Ma Jun est donc arrivé à la conclusion que les citoyens représentent la meilleure arme pour lutter contre la pollution de l’air en Chine.

Cette situation est propre à la Chine pour la raison que nombre d’usines et grands pollueurs chinois sont des entreprises publiques ou qui ont des liens très étroits avec l’administration. Au niveau local les officiels chinois souffrent d’un cruel manque de motivation pour poursuivre les pollueurs d’après l’avocat Ma Jun.

Jusqu’ici, 10 000 personnes ont téléchargé l’application ce qui représente 10 000 doigts pointés vers les pollueurs chinois

Quelques années plus tôt, cette application n’aurait pas pu voir le jour. En effet, avant 2012, il était illégal pour les villes chinoises de diffuser des informations sur la qualité de l’air. Aujourd’hui environ 200 villes chinoises le font et il n’est pas surprenant que les élus changent d’avis à ce sujet: le problème de la pollution de l’air en Chine est tellement grave qu’ils ne peuvent plus l’ignorer. Le gouvernement chinois est forcé de réagir pour trouver des solutions à ce problème qui mine le quotidien de millions de chinois.

Que pensez-vous de cette mesure? Commentez!

Sources: Los Angeles Times