Accueil Energie & Transport Anne Hidalgo veut bannir le diesel à Paris et “piétonniser” la capitale...

Anne Hidalgo veut bannir le diesel à Paris et “piétonniser” la capitale d’ici 2020

272
PARTAGER
Pollution Paris, plan Hidalgo 2020

La maire de Paris ne veut plus de diesel dans la capitale et veut “agir vite et fort” pour améliorer la qualité de l’air

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a appelé à de grands changements pour en faire un endroit plus sain et plus vivable. Pour se faire, elle souhaite instaurer plus de zones piétonnes dans la ville et doubler le nombre de pistes cyclables. Mais son objectif principal va certainement se révéler controversé: une interdiction totale des voitures diesel à Paris d’ici à 2020.

Il s’agit là d’un changement important car au cours des dernières décennies, l’Europe a misé gros sur le diesel pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les importations de pétrole. A présent, on constate que, même avec les technologies anti-pollution modernes, les véhicules diesel sont toujours problématiques pour la qualité de l’air, en particulier dans les zones urbaines densément peuplées. Même si la pollution des particules en suspension (ou particules fines) peut être réduite de beaucoup grâce à un traitement des émissions approprié, le diesel émet encore beaucoup plus de dioxyde d’azote (NO2), ce qui est particulièrement mauvais pour ceux qui ont des problèmes pulmonaires et des études récentes font un lien entre le diesel et le cancer du poumon…

Piste cyclable Paris Velib'

Wikimedia – Coyau

Anne Hidalgo souhaiterait voir les rues comme celles de Rivoli ou des Champs-Élysées réservées aux “véhicules à émissions ultra-faibles”, et que quatre des arrondissements centraux soient transformés en de vastes zones semi-piétonnes. Le nombre de bus touristiques pouvant visiter la ville serait limité ce qui aiderait également à réduire le trafic, certains camions de transport seraient interdits en ville, et les camionnettes électriques seraient ajoutés au programme d’autopartage de voiture actuel de la ville.

Aujourd’hui 60% des Parisiens n’ont pas de voiture, contre 40% en 2001. Les choses changent rapidement, indique Hidalgo

Ce plan anti-pollution inclurait également la destruction des véhicules diesel les plus anciens, qui peuvent polluer beaucoup plus que les modèles les plus récents. Quelque 84% des habitants de Paris voient la lutte contre la pollution comme une priorité et 54% sont favorables à l’interdiction du diesel dans la ville d’ici 2020, selon un sondage réalisé pour le Journal du Dimanche.

Photo principale : Flickr – Damián Bakarcic (CC BY 2.0)