Accueil Économie d'énergie Économie d’énergie dans les usines industrielles

Économie d’énergie dans les usines industrielles

334
PARTAGER

L’optimisation énergétique des industries est aujourd’hui un enjeu environnemental majeur. Alors que le secteur industriel représente 19,2% de l’énergie totale en France, il pourrait faire près de 20% d’économies d’énergie d’ici 2030, selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) !

Une stratégie gagnante

Fortement encouragée par l’état, cette démarche d’économie d’énergie peut être bénéfique aux usines industrielles à plus d’un titre. Sachant que les ressources industrielles s’amenuisent, l’idée est de maîtriser l’énergie pour ne pas la gaspiller dans le but de limiter la consommation énergétique tout en réduisant les émissions néfastes notamment en hydrocarbure. Cela va avoir un impact écologique indéniable via une réduction de la pollution (émissions de gaz à effet de serre, réchauffement climatique…), mais aussi sur le plan économique. La mise en place d’une stratégie énergétique adaptée va en effet permettre une réduction des coûts énergétiques, tout en optimisant les volumes de production. De plus, une telle action s’inscrit dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et donne une image positive de la compagnie.

Pour mener à bien sa politique d’économie d’énergie, il est nécessaire de bien connaître l’étendue de ses installations. L’entreprise doit réaliser une étude complète de sa consommation actuelle, le diagnostic va ainsi renseigner les quantités utiles au bon fonctionnement de la société (électricité, éclairage, air, gaz, froid…), indiquer les principales caractéristiques techniques des gros équipements consommateurs d’énergie (chaudières, groupes frigorifiques, compresseurs, pompes…) et évaluer les équipements d’efficacité énergétique : isolants, thermostats programmateurs, échangeurs de chaleur, variateurs électroniques de vitesse (VEV)… L’analyse de ces données va alors permettre de trouver les pistes d’amélioration envisageables.

Certification ISO 50001

Des sociétés se sont faites spécialistes dans ce type d’installations. Ainsi www.hoecker-polytechnik.fr, spécialiste en aéraulique (ventilation, dépoussiérage), collecte les données sur place et élabore ensuite un concept d’économie d’énergie. Grâce à ses automates de commande programmables, l’entreprise allemande offre des résultats spectaculaires. Ces appareils réduisent la consommation en électricité des systèmes d’aspiration, d’élimination des déchets ou d’aspiration du brouillard de peinture jusqu’à 60% ! L’investissement consenti se retrouve par conséquent amorti en un temps record.

Très engagée pour l’écologie, Höcker Polytechnik a d’ailleurs reçu la certification ISO 50001. Cette norme publiée en 2011 par l’Organisation internationale de normalisation résulte d’une collaboration de 61 pays. Elle tend a améliorer l’utilisation de l’énergie à travers un management environnemental global de qualité. L’optimisation des ressources et la réduction de l’impact écologique en sont les principaux objectifs.

Les solutions sont là

Les moyens de réduire les coûts énergétique sont divers. En faisant fonctionner certains appareils à la suite et non en même temps, il est par exemple possible de faire baisser sa consommation et de revoir à la baisse la puissance souscrite auprès de son fournisseur. La diminution de cet abonnement peut représenter une énorme économie dans certains cas. Un variateur de vitesse de moteur permet, quant à lui, de limiter les pertes énergétiques occasionnées par des équipements souvent surdimensionnés.

L’isolation thermique industriel, notamment des conduites de fluides ou des réservoirs, est un point à ne pas négliger non plus, sans oublier l’automatisation de la mise en veille des appareils ou la possibilité de produire soit même son électricité, via les panneaux photovoltaïques principalement. Rendement et environnement sont désormais compatibles, les solutions d’économie d’énergie existent, aux usines industrielles et entreprises de les appliquer.