Accueil Energie & Transport Ségolène Royal a proposé à Tesla d’installer une usine à Fessenheim

Ségolène Royal a proposé à Tesla d’installer une usine à Fessenheim

135
PARTAGER
usine Tesla, Fessenheim

La Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a indiqué qu’elle va rencontrer la direction de Tesla dans les prochains jours pour discuter de la proposition de Fessenheim.

Ségolène Royal aimerait que Tesla produise ses voitures sur le site de la centrale nucléaire alsacienne de Fessenheim. Lors d’une conférence tenue mardi, Ségolène Royal a indiqué qu’elle avait déjà évoqué l’idée au PDG de Tesla Elon Musk, et qu’elle se réunirait avec la direction de Tesla dans les dix jours.

À lire aussi : La Gigafactory de Tesla, un bâtiment qui pourrait changer le monde

La centrale nucléaire de Fessenheim, située en Alsace à proximité de la frontière allemande, est la plus ancienne centrale nucléaire de France encore en exploitation. L’usine débutera la procédure de fermeture cette année, comme le souhaite le gouvernement. “Le principal problème, c’est la mutation du site”, a expliqué Ségolène Royal. “Les gens s’y attendent mais il faut quand même proposer quelque chose (…), il faut donner un espoir au territoire. Mon idée, c’est de faire venir une usine Tesla”, a-t-elle déclaré.

Elon Musk a dit qu’il voulait construire une usine Tesla en Europe, et a mentionné l’Alsace lors d’un événement à Paris cette année, mais il a souligné que c’était qu’une “pure spéculation” et “pas une prévision”.

Bientôt une usine Tesla en Alsace ? En mars 2016, l’agence BLACKBLITZ a réalisé un clip vidéo pour inciter Elon Musk à s’installer dans la région !

Musk n’a pas dit non… ni oui

La France représente le plus grand marché de la voiture électrique en Europe, en partie grâce aux politiques gouvernementales qui offrent un bonus pouvant aller jusqu’à 10.000 € pour l’achat d’un véhicule électrique. À noter que Ségolène Royal avait déjà suggéré au mois de Mars que la centrale de Fessenheim pourrait servir à fabriquer des voitures électriques.

La ministre assure avoir déjà proposé l’offre à Elon Musk: “je lui ai dit “j’ai un endroit pour vous, Fessenheim”. Il n’a pas dit non”, a-t-elle raconté. Mais il n’a pas dit “oui” non plus… Elle a conclut par cette petite phrase : “les voitures électriques, c’est l’industrie du futur”.

Contacté par francetv info, un porte-parole du groupe rappelle que “Tesla Motors n’a pas de projet d’implantation en Europe à ce jour”.