Accueil Énergie solaire Saurea, le moteur solaire qui n’a pas besoin de carburant

Saurea, le moteur solaire qui n’a pas besoin de carburant

281
PARTAGER
Saurea, moteur solaire

Une entreprise française a développé un moteur utilisant l’énergie du soleil qui lui permet de tourner sans interruption pendant 25 ans.

Les voitures d’aujourd’hui sont de moins en moins appréciées dans le monde: polluantes, utilisant des ressources épuisables, il ne faut pas s’étonner de voir le prix du carburant augmenter chaque année. Aujourd’hui, pour faire face à ce problème, des véhicules électriques ont vu le jour, mais pourquoi ne pas utiliser l’énergie du soleil pour les faire fonctionner ? Ce sera peut-être possible un jour grâce à une cette innovation française appelée Saurea, le premier moteur à panneaux solaires.

À lire aussi :
– Un kit pour transformer une voiture polluante en véhicule hybride
– Immortus, la voiture de sport solaire à l’autonomie quasi infinie

Une technologie solaire comme aucune autre

Ce moteur a la capacité de transformer l’énergie du soleil en énergie motrice. Il est inusable, c’est-à-dire qu’il est en mesure de tourner entre 25 et 30 ans sans interruption et sans l’intervention de l’Homme. Tant que la cellule photovoltaïque qui l’alimente fonctionne, alors il tourne toujours !

Moteur, Solaire, Inusable

Crédit photo: Saurea

Le Français Alain Coty est à l’origine de cette invention révolutionnaire. Cette technologie est unique en son genre, puisqu’elle répond à des problématiques écologiques et économiques. 100 % autonome, le moteur n’a besoin que de soleil pour fonctionner, il ne pollue pas, est silencieux et ne nécessite pas de maintenance. Sa puissance varie au fil de la journée, et selon la taille du moteur. La création d’énergie à partir du soleil, c’est LA solution durable pour l’avenir.

Des utilisations multiples du moteur

Bien qu’on ne soit pas encore capable d’utiliser cette petite merveille pour faire rouler nos voitures, le moteur a tout de même des utilisations multiples. Il est notamment très utile dans certains pays en développement, comme en Afrique, pour mécaniser les domaines agricoles (irrigation), pour ventiler ou refroidir des zones, ou encore servir dans le traitement des eaux…

Crédit photo principale : Grégory Deren

  • On se demande pourquoi cela ne se fait pas de suite, mais in trouve vite des réponses.