Accueil Alimentation Hambourg interdit les capsules de café et le plastique

Hambourg interdit les capsules de café et le plastique

112
0
PARTAGER
Capsules de café usagées

À Hambourg, il sera désormais impossible de boire du café en capsule ou de l’eau dans des emballages plastiques. Deux exemples de mesures que vient d’adopter l’Allemagne pour améliorer sa gestion écologique.

Alors qu’Hambourg a pour objectif de devenir le modèle de l’Allemagne en matière de gestion écologique, la ville la plus riche d’Allemagne vient d’adopter “le guide pour un approvisionnement écologique”, un document de 150 pages qui décrit les standards écologiques à adopter dans l’administration. Désormais, il ne sera plus possible de boire des cafés en capsules ou de la bière dans des canettes. Aussi, les ordinateurs et les équipements de bureaux devront être choisis avec soin. Dans cette dynamique, il est recommandé de mettre des vélos à la disposition des agents de la ville afin de moins utiliser la voiture, un mode de transport polluant.

Une réflexion sur l’impact environnemental

Comme l’explique le journal Le Monde, l’idée de ce guide est simple: amener les individus à s’interroger “sur l’opportunité d’un achat de bien ou de service s’il peut être évité”, pour limiter son impact sur l’environnement.

Aussi, le guide liste un certain nombre de produits à éviter: les capsules de café, les bouteilles en plastiques ainsi que les couverts et assiettes en plastique à usage unique ou les désodorisants d’intérieur très polluants.

Pour Jan Dude, porte-parole de la ville sur les questions environnementales et énergétiques, “sur le principe, la démarche a fait l’objet d’un large consensus”, explique-il. Il ajoute que le guide a été conçu pour générer des économies et non des surcoûts. Même si certains achats pourraient revenir plus chers, ce sont les économies de consommation qui devraient compenser un surcoût éventuel.

Des mesures encouragées et approuvées par les Verts, qui participent au gouvernement local depuis 2011.

Crédit photo principale : Wikimedia – Andrés Nieto Porras

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here