Accueil Pollution de l'air Pollution à Pékin: et maintenant, l’alerte rouge !

Pollution à Pékin: et maintenant, l’alerte rouge !

Pékin, pollution de l'air, alerte rouge

Les graves problèmes de pollution atmosphérique à Pékin pousse les autorités à décider pour la première fois l’alerte maximale: rouge.

La situation en Chine concernant la pollution ne s’arrange pas. Ce lundi, la capitale chinoise Pékin a décider de mettre en place sa première “alerte rouge” concernant la pollution de l’air, ce qui veut dire que les autorités ont prévu plus de trois jours consécutifs de brouillard nocif dans la région.

L’alerte, qui était jusqu’alors à un niveau “orange”, restera en vigueur de lundi à jeudi, selon un avis du Bureau de la Protection environnementale de Pékin. Durant cette période, les travaux en extérieur seront arrêtés, la moitié des véhicules seront interdits sur les routes, et de nombreuses écoles seront fermées ou les cours annulés.

L’air irrespirable à Pékin: trop de particules fines

L’alerte rouge repose sur les prévisions de cette semaine concernant les niveaux de PM2,5 de Pékin, qui dénotent la quantité de particules fines dans l’air. Ces minuscules particules sont appelées PM2,5, parce qu’elles mesurent moins de 2,5 micromètres de diamètre, soit entre 30 et 100 fois plus fines qu’un cheveu humain. On estime que les PM2,5 peuvent causer le plus grand risque pour la santé humaine, car elles peuvent être inhalées et se loger à l’intérieur des poumons d’une personne. S’exposer à ces particules (qui sont produites par les gaz d’échappement, les centrales au charbon, et d’autres activités industrielles) est associée à de l’asthme aggravé, un rythme cardiaque irrégulier, et une augmentation des problèmes respiratoires.

L’autorité qui contrôle l’air à Pékin a mesuré une augmentation des niveaux de PM2,5 jusqu’à 300 microgrammes par mètre cube lundi, et cela devrait s’aggraver tout au long de la semaine. Les niveaux de PM2,5 sont considérés comme “sûrs” à 25 microgrammes par mètre cube; les villes émettent l’alerte rouge lorsque les niveaux de PM2,5 sont susceptibles de dépasser 200 microgrammes par mètre cube pendant plus de 72 heures consécutives. Les autorités estiment qu’une masse d’air froid entrante jeudi pourrait éliminer le “smog” et réduire le niveau d’alerte.

4000 morts par an en Chine à cause de la pollution de l’air

Ce n’est pas la première fois qu’une ville chinoise déclare l’alerte rouge pour la pollution de l’air, ni la première fois que Pékin connait une longue période de grave pollution atmosphérique. Plus tôt ce mois-ci, les niveaux de PM2,5 dans les banlieues de la capitale ont été mesuré jusqu’à 976 microgrammes par mètre cube. La Chine a pris des mesures pour lutter contre cet important problème de pollution du pays (qui tue 4000 personnes par an), tels que la réduction de sa dépendance à l’énergie du charbon et de l’amélioration des transports en commun. Le pays a également annoncé en juin qu’il plafonnerait ses émissions de CO2 à partir de 2016.

Fin novembre, un artiste a fabriqué une brique à partir de la pollution qu’il avait “récolté” pendant 100 jours avec un aspirateur.

Crédit photo principale : Flickr – Bell and Jeff

1 COMMENTAIRE

  1. Incroyable de voir ( si je puis dire !?!?! ) une pareille pollution…et tout ça créé par la bêtise humaine !?!?! On s’en va pas trop trop loin avec une pareille cochonnerie !!!!! C’est vraiment désolant de voir ça !?!?!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here