Accueil Découvertes en cuisine Oubliez le rosé, le vin orange arrive dans vos verres

Oubliez le rosé, le vin orange arrive dans vos verres

251
PARTAGER
vin orange, vin georgien

Ce vin d’été rafraîchissant est ancien, complexe, et “orange”

Jenni Avins, une journaliste pour Quartz, s’est récemment rendue au Four Horsemen, un nouveau bar à vin animé à Williamsburg, à Brooklyn (New York). Là bas, presque tout le monde buvait du vin d’une teinte similaire. Mais ce n’était pas du rouge, du blanc ni du rosé, mais une couleur pêche ambrée qui remplissait leurs verres.

Les clients, et elle avec eux, buvaient des vins “oranges”. Ces vins ne sont pas fabriqués à partir d’oranges, mais à partir de raisins généralement utilisés pour les vins blancs (un cépage géorgien appelé Rkatsiteli). Contrairement aux vins blancs, qui sont fabriqués à partir de raisins fermentés sans leurs peaux, les peaux sont conservées lors du processus de production des vins “oranges”. La journaliste raconte qu’elle a bu un verre de ce vin en provenance “des montagnes de l’est de la Géorgie (le pays, pas l’état). [Il] sentait les abricots et les nectarines. Il était plein comme un rouge mais rafraîchissant comme un blanc. Il m’a assommé. Apparemment, je n’étais pas la seule.”

A photo posted by the four horsemen (@fourhorsemenbk) on

Les vins oranges sont peut-être encore peu connus pour de nombreux buveurs de vin occasionnels, mais ils sont de plus en plus demandés par les amateurs de vins à la recherche de quelque chose de nouveau. Le site Slate, qui reprend également l’info, rappelle que “ce vin orange, que l’on produit en Sicile, en Slovénie, en Autriche ou en Croatie, n’est pas un nouveau gadget comparable aux rosés parfumés que l’on sirote sans passion en été. C’est un vin que l’on voit en Europe de l’est depuis des milliers d’années.”

Justin Chearno, le sommelier du Four Horsemen, a indiqué que le bar vendait environ un verre de vin orange pour un verre de rosé. “Je suis juste complètement choqué”, a-t’il dit. Mais peut-être qu’il ne devrait pas l’être. C’était un verre de vin orange, après tout, que Justin Chearno a partagé avec le co-propriétaire du bar, James Murphy (le chanteur à la retraite du groupe de musique LCD Soundsystem) en 2008 à Paris. C’est là que ce dernier est tombé amoureux du vin.

Jenni Avins explique que le vin orange connaît une macération de plusieurs mois, ce qui lui donne une structure tannique dont manque le rosé. Ainsi, plutôt que de voir ce vin comme le “nouveau rosé”, considérez-le comme “l’anti-rosé”.

John Wurdeman, le fondateur d’un domaine viticole dans le village de Tibaani, dans la région de Kakhétie, en Géorgie, indique que “les vins d’orange de la Géorgie sont considérés comme très avant-gardiste, et beaucoup de restaurants hipster les proposent à leurs cartes”, ajoutant que le Japon est son marché le plus dynamique pour les vins.

On pourrait donc bientôt voir arriver dans nos verres ces vins oranges.