Accueil Énergie solaire Les « tournesols » solaires géants de James Cameron

Les « tournesols » solaires géants de James Cameron

248
PARTAGER
Tournesols solaires, James Cameron

James Cameron a créé des tournesols géants munis de panneaux solaires qui suivent le Soleil pour produire de l’électricité

Le réalisateur d’Avatar, James Cameron, n’est pas étranger aux projets de grande envergure. Non seulement il a recréé un monde extraterrestre et un navire de croisière de 1912 (Titanic) pour ses films, mais il est aussi pionnier, dans la vraie vie, de l’exploration sous-marine et a conseillé la NASA.

Et maintenant, Cameron a mis au point un dispositif solaire qui, il l’espère, aidera non seulement les gens à exploiter plus d’énergie du Soleil, mais d’offrir une alternative plus attrayante aux panneaux existants au dessus des toits. Le « Solar Sun Flower » (ou « tournesol solaire ») est conçu pour traquer le soleil lorsqu’il se déplace à travers le ciel, de sorte qu’il peut absorber autant que possible la lumière du jour.

« Je pense que c’est une belle façon d’exprimer l’essence même de ce qu’est l’énergie solaire. » a indiqué James Cameron à Gizmodo.

Ressemblant plus à une œuvre d’art qu’à un capteur d’énergie, la structure de 10 mètres de haut est composée d’une face centrale entourée de 14 « pétales ». Tout cet espace est recouvert de panneaux solaires ultra-modernes, et Cameron a travaillé avec la société de technologie Sonnen pour développer un système de traçabilité qui utilise des données astronomiques pour calculer la position du soleil toute la journée et d’aligner la face du tournesol solaire en conséquence.

260 kWh par jour pour 5 tournesols solaires

Les premières « fleurs » ont été installées le mois dernier sur le campus de l’école MUSE située à Malibu (Californie), une institution à but non-lucratif qui encourage l’apprentissage de l’environnement et de la durabilité, et qui a été co-fondée par la femme de James Cameron, Suzy Amis Cameron. Elles sont actuellement raccordées au réseau, mais Cameron a dit qu’il avait hâte d’essayer la batterie Powerwall de Tesla, bientôt en service, pour stocker l’énergie de son invention.

À l’heure actuelle, une configuration qui relie cinq tournesols solaires génère environ 260 kWh par jour, ce qui correspond à environ 75 à 90% des besoins énergétiques de l’école. Mais en plein été, Cameron prédit que cela pourrait atteindre 100%. À titre de comparaison, un ménage américain moyen utilise environ 29 kWh d’électricité par jour, alors un seul tournesol pourrait suffire à couvrir votre consommation d’électricité journalière.

Alors que Cameron a breveté sa conception pour s’assurer que personne d’autre ne tente de revendiquer la paternité du projet, il va aussi mettre tous les designs et plans en open-source, de sorte qu’ils pourront être reproduits dans le monde entier. Il a également créé un tableau de bord permettant aux élèves de la MUSE School de surveiller combien d’énergie est générée, tout en étudiant l’ingénierie faisant fonctionner le dispositif solaire.

Ces tournesols solaires offrent également un avantage inattendu: l’ombre. La structure de près de 9 mètres de circonférence agit comme une sorte de parasol qui se déplace en suivant le Soleil. Nous pouvons donc imaginer les avantages que le dispositif pourrait offrir aux régions désertiques qui ont à la fois besoin d’ombre mais surtout d’électricité bon marché.

Tournesols solaires, James Cameron