Accueil Pollution de l'eau Cette île terrifiante est entièrement constituée de déchets

Cette île terrifiante est entièrement constituée de déchets

723
2
PARTAGER
Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

L’archipel des Maldives ne se compose pas seulement d’îles paradisiaques. L’une d’elles se nomme “l’Île Poubelle”…

Tapez sur Google “îles des Maldives” et vous obtiendrez de magnifiques photos de plages baignées de soleil et des villas privées immaculées. Mais ce paradis cache un secret immonde: une île artificielle faite entièrement de déchets plastiques. La réalisatrice et surfeuse Alison Teal a visité Thilafushi, ou “l’île poubelle”, et a été choquée par l’énorme quantité de déchets qui se sont amassés ici. Comme vous pouvez le voir dans ses photographies, la vraie histoire des Maldives est tout sauf pittoresque.

L’an dernier, cette exploratrice est arrivée sur une île des Maldives inhabitée dans l’océan Indien, prête à passer trois semaines sans eau et nourriture pour l’émission de télé-réalité Naked and Afraid (Les Boules et les Chocottes en France) sur Discovery Channel.

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Les nations insulaires ne peuvent pas enterrer leurs déchets dans d’immenses décharges comme le reste d’entre nous le fait. Confrontés à beaucoup de déchets et peu d’options, les maldiviens ont décidé de commencer à les jeter dans un lagon inhabité. Aujourd’hui, des centaines de tonnes de déchets solides et des matières toxiques en provenance de Malé (la capitale) et des hôtels de luxe des îles voisines sont déchargés sur l’île de Thilafushi tous les jours.

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Sur cette île chaotique se mélange des tonnes de déchets flottants en plastique qui sont susceptible de se retrouver dans tous les océans de la Terre. Cet endroit a totalement choqué Alison qui a souhaité revenir après son émission pour agir et trouver une solution.

“Ce n’était qu’une seule île”, écrit Alison sur son site web. “Je ne pouvais pas supporter l’idée d’imaginer à quoi les 1200 autres îles pourraient ressembler si elles étaient elles aussi recouvertes des poubelle”.

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Pour quitter l’île, on a construit un radeau de bouteilles […] Et alors que nous pagayons jusqu’à notre bateau de sauvetage, j’ai juré de revenir et de faire quelque chose au sujet de la pollution ici

Un an plus tard et avec la permission du gouvernement, elle est retournée aux Maldives, cette fois accompagnée par les photographes et vidéastes Sarah Lee et Mark Tipple. Au cours de ce second séjour, Alison et une équipe de bénévoles ont recueilli des déchets plastiques sur Thilafushi et les îles environnantes.

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Les efforts déployés pour nettoyer les plages sont destinés à sensibiliser la population aux nouvelles technologies qui transforment les déchets en matières réutilisables pour des marques de renommée mondiale telles que Patagonia, Odina, Teeki, Volcom, Zeal Optics et Roxy. “La partie la plus incroyable pour moi était de faire équipe avec les enfants sur place. Ils sont l’avenir des Maldives et ce sont eux qui ont besoin de comprendre ce qui se passe ici”.

Environ 300 à 400 tonnes de déchets y sont déversées quotidiennement

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

“Je serais ravie de voir disparaître les plastiques du monde entier, notamment les plastiques que nous utilisons tous les jours tels que les bouteilles, les pailles, et les sacs en plastique…” Elle continue : “J’ai choisi de mettre en évidence l’île de Thilafushi comme un problème mondial et pas seulement propre à celui des Maldives” conclut-elle.

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Vous pouvez soutenir la cause d’Alison Teal en recyclant des matières plastiques et autres déchets au lieu de les jeter dans une poubelle ordinaire, et en achetant des vêtements et autres articles fabriqués à partir de matières recyclées.

Connaissiez-vous l’existence de cette île poubelle ? Cela vous fait-il réagir ?

Sources : HuffingtonPost, LaPresse.ca, FranceTV Info, Distractify

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cette île terrifiante est entièrement constituée de déchets"

Me notifier des
avatar
Reppa
Invité

Et ouais on chercher à éliminer les déchets alors que le plus simple serait de ne pas en produire, ou de le faire de manière réfléchi.

Mais ce n’est plus possible, le monde est diriger par une centaine de riche, changer les choses n’est plus possible alors c’est pas la peine, l’homme est foutu faut s’y faire !!

Emilie
Invité

Nous nous laissons mener par une poignée de riches insatiables, il faut les arrêter, tout ceci est un crime contre l’humanité.

wpDiscuz