Accueil Biodiversité Six rhinocéros noirs ont été libérés dans une réserve du Tchad

Six rhinocéros noirs ont été libérés dans une réserve du Tchad

346
PARTAGER
rhinocéros noirs 
Crédit photo : Ken Goulding - Unsplash

Cela faisait près de cinquante ans que les rhinocéros noirs avaient disparu du Tchad. Les autorités souhaitent lancer une opération de repeuplement sur cet ancien territoire de l’espèce.

Six rhinocéros noirs envoyés depuis l’Afrique du Sud

Afin de réintroduire le rhinocéros noir sur son territoire, le Tchad a fait appel au soutien de l’Afrique du Sud. Cette dernière a envoyé six représentants de l’espèce pour les placer dans le parc national d’Addo. Les rhinocéros noirs ont ainsi quitté le pays par avion et entamé un long périple de 5 000 kilomètres jusqu’au Tchad, qui se situe en Afrique centrale.

rhinocéros noirs 
Crédit photo : Ken Goulding – Unsplash

C’est finalement dans le parc Zakouma que les rhinocéros noirs ont été libérés. Ils ont l’importante mission d’assurer l’avenir de l’espèce au Tchad. Le but des autorités tchadiennes et sud-africaines est de parvenir à étendre les populations de pachydermes en Afrique. Pour cela, les deux pays ont entrepris de nombreuses mesures.

Des accords signés pour mettre fin au braconnage

Les autorités du Tchad et d’Afrique du Sud ont signé un accord en 2011. Ce dernier a rendu possible la quasi-disparition du braconnage et de ses ravages sur l’espèce. L’accent a ainsi été mis sur la protection de la biodiversité. Le ministre sud-africain de l’Environnement, Edna Molewa, explique qu’offrir un foyer protégé aux rhinocéros noirs du Tchad devrait permettre d’accroître leurs populations. Mais cela devrait aussi conduire à augmenter les chances de survie de l’espèce, victime du braconnage depuis une dizaine d’années.

rhinocéros noirs 
Crédit photo : Vaughn Wright – Unsplash

À l’heure actuelle, on estime qu’il reste environ cinq mille rhinocéros noirs sur tout le continent africain. Et ce n’est pas la première fois que certains représentants de cette espèce sont envoyés dans un pays étranger. Avant le Tchad, ce sont la Zambie, le Malawi, le Botswana ou encore la Tanzanie qui ont eu la chance d’accueillir des rhinocéros noirs sur leur territoire.

Source :

Holidogtimes