Accueil Réchauffement Climatique La fonte des glaces en Antarctique est-elle réellement liée au réchauffement climatique...

La fonte des glaces en Antarctique est-elle réellement liée au réchauffement climatique ?

Pixabay - 358611

La fonte des glaces s’accélère en Antarctique. Le rythme est de plus en plus soutenu, ce qui remet en cause la stabilité de la banquise. Mais pourquoi cette accélération ? Peut-on réellement faire quelque chose pour endiguer le phénomène ? Ce n’est pas si sûr…

La fonte des glaces en Antarctique

L’Antarctique occidental est sans aucun doute la première victime du réchauffement climatique. Des scientifiques ont constaté que certains phénomènes naturels sont à l’origine de la fonte des glaces, comme par exemple les rivières atmosphériques. Mais ils sont très rares, et c’est bel et bien le réchauffement climatique qui les amplifie.

Ces rivières atmosphériques sont donc dans le ciel, et non sur Terre. C’est dans les airs que ça se passe. Elles apparaissent naturellement et transportent de l’humidité. Mais au lieu de se répartir elles se déversent sur une zone bien spécifique. Or, le phénomène est à l’origine de situations anormalement chaudes dans certaines zones localisées.

Une étude précise et scientifique

C’est une large équipe de chercheurs de l’université́ Grenoble Alpes, du CNRS et de Sorbonne Université́, du Royaume-Uni et du Portugal qui s’est rendue en Antarctique pour étudier ces phénomènes incroyables. L’apport de chaleur est tellement important qu’il provoque donc la fonte des glaces. On pourrait donc penser de prime abord que le réchauffement climatique n’y est pour rien.

Malheureusement, c’est tout le contraire. Car si ces rivières atmosphériques sont bel et bien u phénomène naturel, elles sont amplifiées largement par l’augmentation des températures. Elles sont non seulement de plus en plus nombreuses mais aussi de plus en plus chaudes… Et c’est tout simplement catastrophique pour l’avenir de la banquise en Antarctique.

L’étude menée en France est particulièrement intéressante et pointe le doigt sur un phénomène dont on parle finalement très peu. Bravo !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here