Accueil Pollution Une journée sans voiture : quelles seraient les conséquences ?

Une journée sans voiture : quelles seraient les conséquences ?

171
PARTAGER
Crédit photo : Antonio Dicarterina - Unsplash

Chaque jour, ce sont plus d’un milliard de véhicules qui circulent à travers le monde. Que se passerait-il si ces voitures étaient à l’arrêt durant une journée ?

Un impact considérable sur l’économie

Quand on parle de pollution, on pense souvent aux voitures et aux transports en règle générale. Nos véhicules polluent et il est urgent de modifier notre utilisation de ces transports. Dans le monde, le trafic automobile génère d’importantes quantités d’émissions de gaz à effet de serre.

voiture
Une journée sans voiture pourrait épargner des vies — Crédit photo : Karen Vardazaryan — Unsplash

Si l’ensemble des voitures en circulation chaque jour dans le monde étaient arrêtées durant 24 heures, ce sont 39 millions de tonnes de CO2 qui ne seraient pas émises. Cela correspond à la consommation annuelle de chauffage dans un pays tel que le Canada. On pourrait également économiser 100 millions de barils de pétrole. L’économie mondiale serait affectée. En Arabie Saoudite, une journée sans voiture entraînerait un manque à gagner de l’ordre de 600 millions d’euros. 66 % des recettes de l’État saoudien proviennent du pétrole.

La santé et la mortalité impactées par une journée sans voiture

Les impacts écologiques et économiques d’une journée sans voiture seraient considérables. Une telle paralysie aurait des effets très importants sur ces deux points, mais aussi sur le taux de mortalité. En effet, l’Inde est le second pays où la mortalité routière est la plus élevée. Dans le pays, une journée sans voiture pourrait sauver 570 vies. En Chine, le premier pays du classement, une telle journée permettrait de sauver 718 vies.

Une paralysie mondiale aux conséquences écologiques intéressantes – Crédit photo : Ed – Unsplash

Au cours des précédentes journées sans voiture, Paris a enregistré une baisse importante du taux de pollution. L’air comprenait 20 % de dioxyde d’azote en moins en comparaison d’une journée normale. Les gaz seraient à l’origine du décès prématuré de 214 personnes chaque jour sur le continent européen. Prendre conscience des bénéfices d’une journée sans voiture est un premier pas pour favoriser la transition écologique.

Source :

Francetvinfo