Accueil Nutrition Chine : des poules utilisées dans les fermes pour remplacer les pesticides

Chine : des poules utilisées dans les fermes pour remplacer les pesticides

924
PARTAGER
Des poules utilisées en Chine pour lutter contre l'invasion des insectes - Crédits photo : PxHere

La Chine est comme bon nombre de pays industrialisés (ou non) sujette dans ses campagnes et terres agricoles à une invasion d’insectes en tous genres. Principalement des criquets dans l’Empire du Milieu. Tandis que le combat fait rage sur le Vieux Continent entre les défenseurs de l’environnement et les pouvoirs centraux européens au sujet de l’usage du glyphosate, la Chine semble avoir trouvé un moyen naturel et peu coûteux de se débarrasser enfin de ces insectes qui ruinent les récoltes chaque année. En effet, les fermiers chinois se servent de poules en remplacement des pesticides afin de contenir l’invasion des insectes.

Le nord-ouest ravagé par des insectes

Développée ou pas, la Chine est avant tout un pays agricole. Si l’agriculture réussit à la Chine, une partie de son territoire dans le nord-ouest, fait face à une rare invasion de criquets. Il s’agit de la région de Xinjiang. Ces insectes assez difficiles à déloger détruisent les récoltes et appauvrissent les fermiers.

La conséquence étant un manque à gagner pour les familles locales mais également pour les pouvoirs publics, contraints d’accroitre les subventions en direction de ces fermiers démunis. Pour aider ces derniers à lutter contre ce fléau naturel et faisant partie de notre écosystème, les autorités chinoises ont décidé de déployer des poules dans les plantations.

Des poules pour remplacer les pesticides dans nos fermes

Outre leur efficacité dans la lutte contre les insectes, les pesticides sont de plus en plus critiqués du fait de leurs effets secondaires. En effet, ils nuisent à la prolifération de certaines espèces nécessaires dans notre écosystème pour en assurer l’équilibre naturel. De plus, certains d’entre eux, comme le très critiqué glyphosate, est à l’origine chez l’Homme, de certaines maladies graves. Dont le cancer.

L’idée des autorités chinoises est en fait de gaver les poules, dont la principale denrée locale est le criquet. Du coup, en déployant une armée de poules dans les fermes, les pouvoirs publics chinois espèrent ainsi fortement diminuer la population de criquets.

Selon le bureau local de l’agriculture et de l’élevage Yang Zhong, une poule serait en mesure de couvrir un demi hectare de terre et d’avaler à elle seule 600 insectes.