Accueil Energie & Transport Venturi VBB-3 : la voiture électrique qui fout la honte à Ferrari...

Venturi VBB-3 : la voiture électrique qui fout la honte à Ferrari et Bugatti en vitesse de pointe

8
PARTAGER
Venturi, VBB-3

Une voiture électrique inflige une sévère leçon d’humilité et de technicité aux grandes marques de luxe spécialisées dans les véhicules à moteurs thermiques.

L’époque où les véhicules électriques étaient hideux et roulaient à 10 km/h est sur le point de céder sa place à celle où ces voitures de demain sont pionnières de l’innovation, du design, des performances mais certainement pas encore du prix. En effet, le mois dernier, c’est Tesla qui arrachait le bitume avec ses nouveaux modèles 100P de S et X, ses deux voitures phares. Explosant le compteur du passage de 0 à 100 km/h des véhicules hors de prix tels que les Ferrari et Porsche, les voitures électriques de la firme automobile d’Elon Musk sont se sont faites distancer par un constructeur monégasque, fou de vitesse.

Venturi annonce avoir atteint 576 km/h de pointe de vitesse sur le VBB-3 (pour Venturi Buckeye Bullet-3), son véhicule électrique monoplace. Retour sur cette performance hors du commun, qui inflige une seconde honte aux constructeurs emblématiques et principaux défenseur des hydrocarbures.

Venturi, VBB-3

Pas assez rapides les voitures électriques ?

C’est un vieux vieux mythe qui attribue aux voitures électriques lenteur et performances en retrait. En 2016, celles-ci tirent la palme d’or en termes de design, mais pas que. En effet, ce sont les véhicules à énergie propre qui aujourd’hui, se positionnent sur les deux premières marches du podium des voitures les plus rapides du monde. Si nous savons déjà à qui revient la seconde place, la première est celle d’une marque inconnue du grand-public, le monégasque Venturi. En effet, Venturi Automobiles s’est alliée avec le Center for Automotive Research, un laboratoire de recherche de l’Université de l’Ohio aux États-Unis, pour produire un véhicule unique, en forme de fusée, et destiné à laver le nom des voitures propres.

La VBB-3 c’est son nom, et elle embarque principalement sous le capot des batteries au lithium-Fer Phosphate, alimentant le bolide et produisant jusqu’à 2 mégawatts d’énergie. Propulsée par un moteur électrique délivrant 3000 chevaux fiscaux, c’est sur le lac salé Bonneville dans l’Utah (Etats-Unis) que la voiture a montré ses griffes, en parcourant quelques mètres pour atteindre une vitesse de pointe de 576 km/h. Elle fait donc mieux que le modèle VBB-2.5, qui culminait à 550 km/h, et le consortium compte battre son nouveau record prochainement.

Il est question désormais de passer la barre des 644 km/h, soit 400 mph. Voilà la vidéo du record :

Venturi, VBB-3

Commentaires