Accueil Energie & Transport Avec les versions P100D de ses Model S et X, Tesla arrache...

Avec les versions P100D de ses Model S et X, Tesla arrache littéralement le bitume

12
PARTAGER
Tesla Model S et X P100D

Deux nouveaux véhicules sont dévoilés par Tesla Motors, et le géant de l’industrie de l’automobile électrique propose toujours plus de kilomètres à parcourir !

2016 aura été l’année du succès et des prouesses réalisées par les engins à énergie propre. En effet, tandis que d’un côté nous avons Solar Impulse 2, l’avion solaire qui a enfin achevé son tour du monde aidé de la puissance du soleil stockée sous forme d’énergie motrice dans des batteries, et de l’autre nous avons Tesla Motors, le constructeur californien de voitures électriques dont les véhicules présentés cette année caracolent avec le records d’autonomie sur route. Si dernièrement nous vous parlions du Model S P90D dont l’autonomie peut facilement culminer à plus de 500 kilomètres, les équipes d’Elon Musk n’avaient apparemment pas dit leur dernier mot.

En effet, en début de semaine, le fabricant de véhicules électriques a introduit au sein de son catalogue (déjà très bien garni) deux nouveaux modèles, parmi lesquels une berline et un SUV, dont les autonomies sont tout simplement ahurissantes. La berline se paie même le luxe d’infliger une sévère raclée à Ferrari et Porsche.

Tesla Model S P100D, honte à Ferrari et acolytes

Tesla Model S P100D rouge

Dernière itération de la berline Tesla de luxe, le Model S P100D est comme son nom peut le laisser penser, une voiture électrique embarquant des batteries de 100 kWh. Nous y reviendrons en détails plus bas, le temps de passer en revue les principales améliorations visuelles apportées par Tesla à son nouveau bolide. Après les fâcheux épisodes liés aux drames survenus aux USA et mettant en cause le mode “AutoPilot” des véhicules Tesla dans les décès de conducteurs humains, la marque avait besoin de sortir la tête de l’eau, et rien de mieux pour un constructeur misant sur des voitures toujours plus autonomes que d’en améliorer l’autonomie générale.

La nouvelle voiture garde le même emballage dans l’ensemble, mais les principaux changements apparents de la Model S P100D par rapport à la P90D se cantonnent à l’avant, qui accueille une calandre plus fine et agréable au regard, et l’empattement du véhicule épousant mieux la forme de la route. Cette Model S P100D dopée aux stéroïdes embarque donc de nouvelles batteries, qui font littéralement honte aux constructeurs dits “Sport”. En effet, avec des batteries survitaminées proposant une capacité totale de 100 kWh chacune, la Tesla Model S P100D est capable de dégager une accélération démoniaque apportée par son mode “Ludicrous” (entendez ridicule), qui n’a de ridicule que la gifle infligée à Ferrari, Porsche et McLaren, avec respectivement leurs LaFerrari (1,2 million d’euros) et 918 Spyder (775.400 €) qui mettent 2,3 secondes ou la P1 (1 million d’euros) et ses 2,8 secondes à passer de 0 à 100 km/h, là où le véhicule électrique ne faisant même pas le quart de leurs prix, ne met que 2,5 secondes à grimper à pareille vitesse.

Si les trois véhicules dans les faits ne sont pas comparables, car ne visant pas la même catégorie de personnes et ne se destinant pas aux mêmes usages, il est important de rappeler que le Model S P100D est capable d’accueillir jusqu’à 5 adultes, 2 enfants et un coffre à bagages, précise-t-on chez Tesla, là où les LaFerrari, 918 Spyder et P1 ne proposent que deux places tout simplement. Du point de vue de l’autonomie, la Tesla Model S P100D pourra parcourir jusqu’à 613 kilomètres selon les normes européennes NDEC, soit de quoi faire un paris – Montpellier sans passer à la pompe borne de recharge, et devenir au passage la voiture de production la plus rapide au monde.

À vitesse et performance élevées, un prix conséquent

À peine quatre mois après le lancement des précommandes du Model S P90D, le P100D vient enfoncer le clou pour une firme Tesla qui n’en finit pas de battre les records. Bien décidé à casser d’avec les modèles économiques conventionnels des constructeurs automobiles, Tesla poursuit sur sa lancée, en proposant son nouveau véhicule à 135.000 $  (120.000 €) dans sa version de base. Certes ce tarif est élevé, mais quand on tient compte des performances générales du véhicule et le fait de ne devoir plus passer au distributeur, le calcul est bien assez vite fait.

Infligeant une claque sans précédent aux constructeurs sus-cités dont les prix chatouillent assurément les oreilles des millionnaires et milliardaires, Tesla propose aux propriétaires de Model P90D de faire changer leurs batteries vers des modèles 100 de kWh pour la modique somme de 20.000 $ (17.715 €). De plus, si vous n’avez toujours pas reçu votre P90D mais que vous l’avez tout de même pré-commandé, contre 10.000 $ (8.850 €) vous pourrez faire la mise à jour de vos batteries vers le modèle 100 kWh. Tarifs de remplacement plutôt élevés, Tesla les justifie par le coût conséquent du recyclage des anciennes batteries qui seront retirées de vos véhicules.

Tesla Model X P100D, un SUV monstrueux

Tesla Model X P100D

Lancé il y a un an à peine, le SUV de Tesla Motors, le Model X, se voit lui aussi doté de batteries plus efficientes et durables. Si l’autonomie est ici légèrement en retrait par rapport la berline Model S, il est à noter que le Model X est plus lourd, et demandera donc au moteur électrique de fournir plus d’efforts pour le déplacer. Dans les faits, on parle ici de 542 kilomètres sur le SUV contre les 613 kilomètres de la berline. Outre ce changement de batterie, le Model X garde les mêmes attributs esthétiques.

Sur le Model X également, on a droit à une poussée hormonale qui permet au SUV de faire du 0 à 100 km/h en un temps “record” pour ce type de voitures. On table ici sur 2,9s, c’est tout simplement le meilleur score que l’on puisse retrouver sur un SUV à l’heure actuelle, aussi bien roulant à énergie conventionnelle qu’en électrique. Le SUV est proposé à 168.000 $, mais pas d’options communiquées cependant quant au possible remplacement des batteries.

Et ce n’est apparemment pas le mieux que Tesla puisse faire

Se demander si ces autonomies représentent tout ce que peut proposer Tesla Motors à ce jour s’avérera inutile dans peu de temps, puisque la firme par le biais de son patron Elon Musk, annonçait également une prochaine mise à jour logicielle du système à bord de ses véhicules. Cette mise à jour serait notamment à visée multifactorielle, puisque apportant des fonctionnalités supplémentaires à l’ordinateur de bord, mais se concentrerait surtout à mettre l’accent sur l’amélioration de l’autonomie.

De plus, si ces autonomies théoriques peuvent être très légèrement inférieures en conditions réelles de conduite, il est à noter la présence de diverses technologies visant à récupérer de l’énergie calorifique lors des freinages, ou même un circuit de recyclage de l’énergie dissipée par le moteur électrique. En somme, dans les faits, vous pourriez bien dépasser les 613 kilomètres et 542 kilomètres annoncés des Model S et X P100D.

Pour aller plus loin, le Model 3

Les prix fous atteints par les Model S et X peuvent en refréner plus d’un à la possibilité d’acquérir un véhicule électrique, mais Tesla Motors a aussi une solution pour vous. En effet, le constructeur qui annonçait au premier trimestre dernier sa Model 3, une berline beaucoup plus abordable, justifie les prix salés de ses véhicules de luxe par le fait que les bénéfices générés par ceux-ci permettraient d’assurer le lancement de la production du Model 3 beaucoup plus tôt.

Attendue pour 2018, soit en avance de 2 ans par rapport au planning de départ, le Model 3 avait à l’époque été commandée à 500.000 exemplaires. Plus qu’une année et quelques mois pour économiser les 35.000 $ nécessaires à son acquisition. À noter qu’il s’agit des prix de départ en dollars américains.

Commentaires