Accueil Culture Quelle surface de potager faut-il pour atteindre l’autosuffisance alimentaire ?

Quelle surface de potager faut-il pour atteindre l’autosuffisance alimentaire ?

26
PARTAGER
Potager

Est-il possible de subvenir à ses besoins alimentaires avec son potager ? De quelle surface a-t-on besoin pour nourrir une personne grâce à son potager/verger ? Et de combien pour une famille entière ?

Si les prix alimentaires mondiaux sont au plus bas depuis sept ans, les prix en grandes surfaces ou à l’épicerie du coin restent quoi qu’il en soit élevés. L’utilisation des pesticides et des insecticides, très répandue dans l’agriculture traditionnelle, ne vient en rien vous rassurer sur ce que vous mangez. Ces deux constats ont suffit à vous motiver de faire pousser votre propre nourriture, mais vous vous demandez certainement la surface de terre nécessaire pour vous nourrir vous et votre famille toute l’année.

Il faut savoir que ce chiffre peut varier, en fonction de la quantité de nourriture dont vous avez besoin, et de comment vous organisez votre potager. Mais nous avons tenté de répondre clairement à cette question afin que vous trouviez l’autosuffisance alimentaire, ou presque. Car elle n’est plus une utopie.

“Il faut cultiver notre jardin”, Voltaire (Candide)

Quelle surface de potager ?

Avant de commencer à imaginer un potager rempli de légumes et un verger rempli de fruits, il est important de se poser les bonnes questions. Êtes-vous prêts à vous engager dans cette “aventure” ? Avez-vous du temps à y consacrer ? Le but de cet article est de savoir avec quelle surface il est possible de se nourrir toute l’année. Mais il faut d’abord commencer par prendre en compte plusieurs paramètres:

  • quelle est la surface cultivable disponible sur votre terrain ?
  • quelle est la fertilité naturelle de votre terre ?
  • quelle est l’exposition (soleil, ombre) de votre terrain et de sa situation géographique ?
  • quel est le degré d’autosuffisance que vous voulez atteindre ?
  • quel est votre budget ?
  • quelles techniques de jardinage allez-vous utiliser (chimie, mécanisation, rotation des cultures) ?
  • combien de temps pouvez-vous y consacrer ?

Nous ferons l’impasse sur le potager de petite taille (entre 20 et 50m²) et le potager de taille standard (50m²). Ce dernier, s’il est bien organisé et bien conduit, permettra de récolter une bonne partie de l’année des légumes frais pour une famille de quatre personnes. Mais intéressons-nous directement au grand potager, le potager nourricier.

250 à 300 m² pour une famille de quatre personnes

Le site spécialisé Gerbeaud préconise une surface de 300 m² pour un potager qui serait véritablement nourricier pour une famille de quatre personne. Il permet de cultiver toute l’année des légumes et de faire des réserves pour l’hiver grâce aux conserves, au séchage, à la stérilisation ou à la congélation. Cependant ce même site affirme que bien organisé et bien conduit, un potager de 100 m² en moyenne permet de récolter une bonne partie de l’année des légumes frais pour une famille de 4 personnes.

En 2005, l’édition trimestrielle de Rustica (Février-Mars-Avril 2005) indiquait qu’un jardin de 250 m² pouvait répondre aux besoins d’une famille de quatre personnes.

Ainsi, il semble à peu près clair que pour subvenir aux besoins alimentaires d’une seule personne, un potager de 100 m² devrait suffire. 300 heures de travail annuel sont nécessaires pour maintenir le potager en vie, récolter et planter.

Les exceptions à la règle

Sur le Web, des jardiniers 2.0 ont mis en ligne des vidéos pour partager leurs techniques et astuces. Une en particulier, celle de Joseph Chauffrey, nous prouve qu’il est possible d’optimiser son potager pour avoir des fruits et légumes de saison toute l’année.

Joseph ne cultive ni pommes de terre, ni ail, ni endives. Il n’est donc pas autonome à 100%. Mais il n’en est pas loin. Son terrain fait 150 m², dans lequel on trouve un potager de 25 m², un verger de 10 m² et une serre. Joseph y fait pousser près de 300 kilos de fruits et de légumes par an, selon les principes de la permaculture.

Pour rentabiliser chaque mètre carré de son petit jardin, Joseph a donc multiplié les astuces. Il a même réussi à y caser une mare et du gazon. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article publié sur Rue89 qui lui est consacré.

À lire aussi : Faire pousser des légumes sans eau, ce français l’a fait !

Pour quels légumes ? Quels fruits ?

Pratiquement toutes les espèces potagères peuvent être cultivées sur une grande échelle, notamment celles qui occupent longtemps la terre comme les poireaux, les haricots secs, les choux et les légumes vivaces ou perpétuels (artichauts, asperges…) ou des plantes ayant besoin de beaucoup d’espace pour se développer (pommes de terre et courges). Cultiver des fleurs n’est pas à exclure car elles ont une action bénéfique sur les légumes, soit parce qu’elles attirent les abeilles et autres insectes pollinisateurs, soit parce qu’elles repoussent les parasites.

Récolte d'un potager

Crédit photo: Pixabay – zebra7

Finalement, un potager, est-ce rentable ?

L’autosuffisance alimentaire grâce au potager: oui mais à quel prix ?

Si vous voulez vous nourrir exclusivement de fruits et légumes en provenance de votre potager, il faut aussi en connaître les coûts. L’investissement de départ peut vite représenter une somme conséquente (bêche, râteau, pelle, cordeau, étiquettes, arrosoir…) à ajouter aux “frais de fonctionnement” annuels (graines, eau, protection du jardinier…).

De même, il faut que votre potager vous “rapporte” plus que ce que vous dépensiez auparavant dans les fruits et légumes du supermarché. Alors qu’un français mange en moyenne 125 kg de fruits et de légumes confondus par an, à ajouter aux 15,5 kg de pommes de terre, l’autosuffisance alimentaire grâce à un potager et un verger est-elle utopiste ? Est-ce accessible sans y consacrer 100% de son temps ?

Entre les économies réalisées chaque année (la qualité en plus) et les frais liés au jardin, un potager bien organisé devrait donc être rentable.

Pour aller plus loin:

– Combien de plants dans son potager ? Pour quelle période ? Et pour combien de personne ? Lire.

– Si vous n’avez plus de place, pensez aux 73 aliments que vous pouvez faire pousser à la maison dans des pots. Lire.

– Fuir les supermarchés et gagner en liberté de consommation: un défi à relever ! Lire.

– Un village marocain qui revit grâce à l’agriculture raisonnée. Lire.

Cet article est ouvert aux commentaires. N’hésitez pas à poster votre propre expérience avec un potager/verger et nous communiquer les chiffres de vos récoltes, vos dépenses, la surface du potager, etc.

Crédit photo principale: Pixabay – juliacasado1

Commentaires